Aller au contenu principal

Désherbage colza : observer et cibler

Le désherbage en post-levée est surtout efficace sur les dicotylédones. Contre les graminées, il faut agir plus tôt.

En colza, le désherbage post-levée est de plus en plus privilégié. Dans ce contexte, les spécialités à base de propyzamide sauvent un peu la mise. Mais attention, le recours à cette matière active doit être limité à une application par an. « Pour ceux qui ont de gros problèmes de ray grass ou plus généralement de graminées, il est intéressant de se tourner vers des pré-semis et pré-levée, tout en gardant en tête leur efficacité, avant l’arrivée de la propyzamide », pointe Julien Charbonnaud de Terres Inovia. Les conditions sèches offrent un très net avantage au pré-semis avec la napropamide.

 

Des essais ont été menés sur du ray grass en 2019 dans le Cher, le Loiret et la Haute-Garonne, pour déterminer l’impact des produits de prélevée à base de chloroacétamide (métazachlore, dimétachlore, dmtpa-p) suivis d’une application Kerb Flo (propyzamide). « Dans la majorité des cas, on est sur une une efficacité à 100 % », précise Julien Charbonnaud.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Un reliquat moyen de 40 unités d’azote
Pour piloter ses apports d’azote de céréales, le recours aux outils de diagnostic précoce est très fortement recommandé cette campagne avec le
Le sans soufre à pas comptés
AOC BOURGUEIL & ST NICOLAS DE B/ Vigneron de Benais en Touraine Val de Loire, Vincent Delanoue, après plusieurs tests de vinification sans
Treize nouveaux apprentis viticoles à Amboise
Depuis le 10 janvier, treize adultes sont engagés dans la formation « ouvrier qualifié viticole » au lycée d’Amboise.
Le sans soufre avec précautions
Vigneron de Benais, Vincent Delanoue, après plusieurs tests de vinification sans soufre, s’est lancé cette année grandeur nature sur 10 % de s
Nitrates : un nouveau tour de vis en prévision ?
Alors que de nouvelles règles viennent contraindre encore plus l’activité agricole, une évolution de la réglementation sur la pollution des ea
Déjouer les pièges d’une vinification sans sulfites
Vinifier sans soufre ajouté des raisins peu acides présente des risques.
Publicité