Aller au contenu principal

Registre des bénéficiaires effectifs
Êtes-vous à jour de votre obligation de dépôt du registre des bénéficiaires ?

La déclaration des bénéficiaires effectifs devait intervenir avant le 1er avril 2018, le greffe du Tribunal de Commerce commence à relancer les retardataires. Retour sur cette nouvelle obligation par le service juridique de l’UDSEA.

Toute entité juridique actuellement immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS) a l’obligation de déclarer ses bénéficiaires effectifs auprès du greffe du tribunal de commerce de son siège social.

On entend par « bénéficiaire effectif » toute personne possédant directement ou indirectement plus de 25 % du capital ou des droits de vote d’une société immatriculée au greffe du tribunal de commerce. A défaut, il peut s’agir de toute personne exerçant un contrôle sur les organes de direction ou de gestion de cette société.

UNE DÉMARCHE GÉNÉRALISÉE

Les sociétés et les GIE ayant leur siège social dans un département français et jouissant de la personnalité morale sont concernées par la nouvelle obligation. Toutes les personnes morales dont l’immatriculation est prévue par la loi et les règlements donc, à l’exclusion des sociétés dont les titres sont admis à la négociation sur un marché réglementé en France.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A Tours, le salon des ETA s'ouvre aux forestiers
Le salon national des entrepreneurs de travaux agricoles fera son retour en ce mois de décembre, et c’est à Tours qu’il ouvrira ses portes.
Bail rural : L’état des lieux est-il vraiment utile ?
L’état des lieux fournit des bases pour discuter le montant du fermage, apprécier le bien-fondé d’une demande de résiliation pour dégradation
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Impôts fonciers : comment calculer la participation du fermier ?
Quel montant de taxe foncière doit payer le fermier pour 2021 ? La méthode de calcul varie suivant les situations individuelles.
La finesse des références permet la compréhension des systèmes
Retour sur les références économiques des entreprises agricoles, présentées le 14 septembre par AS Cefiga 37 à ses partenaires.
L’importance de fixer une rémunération au chef d’entreprise agricole
« Tout travail mérite salaire. » Pourquoi ce proverbe ne s’appliquerait-il pas aux chefs d’exploitation agricole ?
Publicité