Aller au contenu principal

Développemetn agricole
Etriller le colza : tout un art !

Les groupes innovants, rassemblés au début du mois à Nouan-le-Fuzelier (41), ont échangé sur les leviers de réduction des produits phytosanitaires. A Soulangis dans le Cher, un groupe Ecophyto 30 000 travaille à optimiser le désherbage mécanique comme outil de durabilité des systèmes.

Concilier les productions agricoles et la bonne qualité de l’eau, c’est l’objectif de l’animation démarrée en 2014 sur un secteur du département du Cher, un bassin versant de 2000 ha dont 1800 ha cultivés par une soixantaine d’agriculteurs, producteurs de grains et vignerons.

 

Le groupe Ecophyto 30000, qui a pris le relais du contrat territorial protection de captage 2014-2018, opère une triple approche parcellaire-système d’exploitation-territoire. La redéfinition des systèmes passe par une stratégie englobante des facteurs de production pour réduire le recours aux phytos. L’accompagnement technique, les échanges portent sur les évolutions de pratiques, l’évaluation des techniques alternatives.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Transmission du métier de vigneron : du réel au virtuel
A 25 ans, Emile Coddens, second de chai au domaine Plou et fils à Chargé, fait le buzz sur la toile.
Aspergus, la marque de qualité de Médéric Boisseau
Jeune agriculteur en grandes cultures, Médéric Boisseau est actuellement en pleine saison de l’asperge, pour la deuxième année consécutive.
Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Publicité