Aller au contenu principal

Exonération d'impôt : jusqu’à 100 000 € pour aider ses proches

Jusqu’au 30 juin 2021, une personne peut donner jusqu’à 100 000 à un enfant, petit-enfant ou arrière-petit-enfant, sans que cela soit imposé. Une condition : les sommes reçues devront être affectées à la construction de la résidence principale, à des travaux énergétiques ou bien encore à la création ou au développement d’une petite entreprise.

Une disposition temporaire a été mise en place au cours de l’été 2020. Elle augmente le plafond d’exonération d’impôt pour les dons d’argent. La somme doit être versée par chèque, virement, ou directement en espèces, et ce avant le 30 juin 2021.

 

Le plafond d’exonération par donateur est fixé à 100 000 €. Cependant, un même bénéficiaire peut recevoir plusieurs dons de 100 000 € (par exemple, un don de ses parents et un autre de ses grands-parents). Le bénéficiaire doit obligatoirement être l’enfant, le petit-enfant ou l’arrière-petit-enfant du donateur. Mais si ce dernier n’a pas de descendants, il peut aider son neveu ou sa nièce.

 

L’utilisation est primordiale

Le don ne pourra être exonéré que s’il est destiné à des opérations bien précises. Cela peut être la construction ou des travaux énergétiques éligibles à la prime de transition énergétique.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Plusieurs activités, un seul régime social
MSA ou CPAM ? La question se pose pour les agriculteurs qui exercent en parallèle une autre activité.
La Pac 2023-2027 se précise
Le 13 juillet, Julien Denormandie a expliqué un peu plus les éléments concrets de la future Pac. En voici les points principaux.
Les fermages 2021 augmenteront de 1,09 %
Le nouvel indice des fermages est paru.
Des bailleurs force de proposition
Lors de leur congrès à Chartres les 1er et 2 juillet, les propriétaires ruraux ont abordé différents points demandant selon e
Vers un traitement en soirée pendant la floraison
Après la concertation obtenue par la FNSEA en décembre dernier, le plan pollinisateurs et son volet réglementaire ont été retravaillés.
Pac, les principaux arbitrages adoptés
Le 21 mai, le ministre de l’Agriculture a présenté les principales déclinaisons nationales de la prochaine Pac 2023-2027.
Publicité