Aller au contenu principal

Horticulture : la crise surmontée grâce à une offre adaptée

La crise sanitaire, et notamment le confinement, ont mis un coup d’arrêt à l’activité horticole. Au final, sauf pour les producteurs spécialisés en fleurs, le secteur s’en est plutôt bien sorti. Mais ce n’est pas par hasard, les professionnels ont travaillé d’arrache-pied pour s’adapter.

Le confinement est intervenu en début de printemps, en plein début de saison pour les horticulteurs. Pour les producteurs pépiniéristes vendant en direct, les consignes concernant l’obligation de fermer pendant les premières semaines étaient plutôt obscures. « Ceux qui l’ont appliqué au pied de la lettre ont perdu 15 jours à trois semaines de chiffre d’affaires, indique Arnaud Crosnier. D’autres ont digitalisé leur offre, mis en place les gestes barrières ; ceux-là ont pu rattraper sur mai et juin les ventes non réalisées. » Pour le pépiniériste de Nazelles-Négron (37), la médiatisation a beaucoup joué, tout le monde était au courant de la situation critique du secteur d’activité. « Et je pense que depuis, tout le monde sait ce qu’est un horticulteur ! ajoute-t-il. Beaucoup ont pris conscience de l’importance du marché local et ont compris qu’on faisait partie de l’économie circulaire avec un rôle également social. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Tournesol : « des rendements bons, voire très bons »
La récolte de tournesol touche à sa fin, sur une note positive puisque les rendements sont tout à fait satisfaisants.
Hausse des engrais : quelles marges de manoeuvre agronomiques ?
C’est une question que se posent tous les agriculteurs pour limiter leurs charges, compte tenu du prix très élevé des engrais.
Pommes : calibre et volume impactés par les aléas
A Saint-Aubin-le-Dépeint, les vergers du Gaec des Deux Saints ont subi au printemps dernier le gel et la grêle.
« Un millésime avec une certaine finesse, de belles acidités »
Détour du côté de Chinon, au Domaine de la Massonnière où les vendanges viennent de se terminer.
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Vendanges : de belles qualités dans les cuves
Les vendanges, en cours ou terminées par endroits, révèlent des pertes importantes liées aux aléas climatiques.
Publicité