Aller au contenu principal

Horticulture : la crise surmontée grâce à une offre adaptée

La crise sanitaire, et notamment le confinement, ont mis un coup d’arrêt à l’activité horticole. Au final, sauf pour les producteurs spécialisés en fleurs, le secteur s’en est plutôt bien sorti. Mais ce n’est pas par hasard, les professionnels ont travaillé d’arrache-pied pour s’adapter.

Le confinement est intervenu en début de printemps, en plein début de saison pour les horticulteurs. Pour les producteurs pépiniéristes vendant en direct, les consignes concernant l’obligation de fermer pendant les premières semaines étaient plutôt obscures. « Ceux qui l’ont appliqué au pied de la lettre ont perdu 15 jours à trois semaines de chiffre d’affaires, indique Arnaud Crosnier. D’autres ont digitalisé leur offre, mis en place les gestes barrières ; ceux-là ont pu rattraper sur mai et juin les ventes non réalisées. » Pour le pépiniériste de Nazelles-Négron (37), la médiatisation a beaucoup joué, tout le monde était au courant de la situation critique du secteur d’activité. « Et je pense que depuis, tout le monde sait ce qu’est un horticulteur ! ajoute-t-il. Beaucoup ont pris conscience de l’importance du marché local et ont compris qu’on faisait partie de l’économie circulaire avec un rôle également social. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Témoignage viticole : "une année éreintante"
Une campagne sans vendanges, on fait comment ?
Résistance aux fongicides : ne pas baisser la garde
Retour sur la réunion technique d’hiver Agroveille de la chambre d’agriculture, où plusieurs thématiques majeures pour la réussite technico-éc
Publicité