Aller au contenu principal

Pulvés : le rythme des contrôles plus serré

Attention, depuis le 1er janvier, les contrôles techniques de pulvérisateurs agricoles sont à effectuer tous les 3 ans, au lieu de 5 ans précédemment.

Les contrôles techniques de pulvérisateurs agricoles concernent tous les propriétaires (agriculteur, Cuma, ETA, entreprise de travaux paysagers, collectivité, golf, camping, etc.) de matériel de pulvérisation soumis à la réglementation.

 

Douze points sont vérifiés et notifiés sur le compte-rendu d’expertise. En cas de défaillance importante, une contrevisite devra être effectuée. « Le contrôle en lui-même dure entre 1h15 et 1h30. A l’issue de l’examen, j’explique au propriétaire les points demandant une attention particulière, les éventuels défauts de réglages constatés », explique Pierre Malinowski, technicien FDCuma 36, agréé pour les contrôles pulvés.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des aides pour les apprentis et leurs employeurs
L’emploi a souffert de la Covid, tout particulièrement celui des jeunes.
ZNT riverains : les jachères mellifères SIE, un levier avantageux
La jachère mellifère peut représenter une solution intéressante pour valoriser les zones de non-traitement.
Les « écorégimes », le futur « machin » de la Pac
La concrétisation définitive de la future Pac est lancée.
Transfert DPB : se simplifier les opérations
Le transfert des DPB pour les agrandissements sur la campagne 2020/2021 doivent être réalisés avant le 17 mai avec production de justificatifs
Exonération d'impôt : jusqu’à 100 000 € pour aider ses proches
Jusqu’au 30 juin 2021, une personne peut donner jusqu’à 100 000 à un enfant, petit-enfant ou arrière-petit
Pac : optimiser les 5 % de SIE
Les conditions pour préparer les semis de printemps sont favorables.
Publicité