Aller au contenu principal

COOPÉRATION VITICOLE
La cave de Montlouis entend rester attractive

Comme les autres opérateurs, la cave de Montlouis continue de subir les conséquences des gels 2016 et 2017.  Mais la récolte 2018 lui redonne un peu d’oxygène pour reconquérir les marchés et séduire les jeunes.

La campagne révolue de la coopérative viticole de Montlouis-sur-Loire peut être résumée en deux mots : « moins mais mieux ». Difficile de résumer avec précision l’activité d’une coopérative sans donner quelques chiffres.

La cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire a vendu 771 000 bouteilles durant la campagne 2017/18, soit 100 000 de moins que l’année précédente. Un volume assez éloigné de l’excellent exercice 2015/16 clos avec plus d’un million de cols commercialisés. Une baisse significative (-13 %) multifactorielle découlant entre autres, de restriction, des livraisons aux GMS et d’une baisse des recettes à l’Espace des producteurs par manque de certains vins. La vente par correspondance et le caveau tenu par les sociétaires jouent un rôle important dans la valorisation des vins en procurant une recette annuelle d’1,4 à 1,5 M€.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Trop c’est trop, rendez-vous le 19 janvier à Tours !
Les distorsions de concurrence, les pertes de surfaces exploitées, les obligations d’investissement pour répondre à la surrèglementation franc
ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
Promotion de l'emploi agricole : des employeurs et salariés en phase
L’Anefa Centre-Val de Loire, qui promeut l’emploi agricole, a renouvelé son bureau.
L’interdiction de traiter pendant la floraison reportée
Après la mobilisation du réseau FNSEA et des parlementaires de terrain, Matignon a arbitré pour un report de l’examen du projet d’arrêté prévo
Plan de relance : déposer son dossier au plus vite
Certains dossiers peuvent déjà être déposés par internet dans le cadre des aides du plan de relance.
Plan pollinisateurs, la vengeance de Pompili ?
Dans le cadre d’un plan de protection des pollinisateurs le ministère de la Transition écologique veut rendre très complexes les traitements f
Publicité