Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Filière laitière
La coopérative de Verneuil en bonne santé avec un régime beurre + AOP

 Si la poudre de lait met la coopérative lochoise à la diète, le beurre et le ste maure-de-touraine ont ajouté… du cash dans les épinards.  

 

Avec 57 millions de litres de lait de vache collectés en 2018, la coopérative de Verneuil-sur-Indre est un acteur essentiel de l’économie laitière de la Touraine et du Berry. Près de 200 producteurs livrent en moyenne 600 000 litres par étable. Un chiffre en légère hausse sur un an qui est le reflet d’une courbe de collecte 2018 semblable à celle de 2017.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5.40€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Bienvenue à l’Earl Guillemain
Comme chaque année depuis dix ans, l’Earl Guillemain a ouvert ses portes aux visiteurs dans le cadre de l’opération « Bienvenue à la ferme »,
Vignette
Eleveurs, mais pas à tout prix
Au Gaec Aubert-Enizan, le couple éleveur prend ses décisions de façon à adapter son métier à son projet de vie commun.
Vignette
L’eau, une ressource à gérer au champ
En pâturage, l’eau est une problématique parfois délicate à gérer pour l’éleveur.
Vignette
De la bonne gestion des haies
Gérer efficacement ses haies présente de multiples intérêts.
Vignette
Un mot d’ordre : la prévention
Dans une société où le bien-être animal est dans l’air du temps, la gestion sanitaire d’un élevage peut constituer une vraie problématique sui
Vignette
Un contrat MAE possible pour les sortants de l’ICHN
Les éleveurs sortant de la zone défavorisée avec une dominante d’herbe ont l’opportunité de signer un contrat MAE.
Publicité