Aller au contenu principal

Sécheresse
Le maïs souffre aussi…

Alors que la France vient de vivre un nouvel épisode de canicule, c’est le manque d’eau qui préoccupe davantage éleveurs et céréaliers, pour les cultures de printemps et les fourrages.

En Indre-et-Loire, comme dans plusieurs autres départements, les éleveurs manquent de fourrage et les cultures d’été sont pénalisées par les restrictions et interdictions d’irrigation, alors que le maïs aurait très largement besoin d’eau.

 

Olivier Maréchaux, céréalier à Chaveignes, a irrigué ses 15 ha de maïs dans des limons sableux sur argile à partir de mi-juin, jusqu’à l’interdiction de pomper dans la Veude, le 6 juillet. « Le maïs sèche sur pied. On a été en restriction 2 - 3 jours début juillet, on pouvait arroser un jour par semaine, ça pouvait suffire. Mais là c’est le pire : irriguer puis arrêter totalement, les maïs n’ont aucune chance. Et les pluies annoncées cette fin de semaine ne suffiront pas, c’est trop tard. Il n’y aura pas de grains », se lamente-t-il.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Moisson : des rendements en bio corrects
Comme en production conventionnelle, les premiers résultats des exploitations en agriculture biologique confirment une année placée sous le si
Explorateur d’hybrides
Un vigneron curieux tente de s’affranchir des voiles culturels qui ont imposé les cépages emblématiques pour s’aventurer sans oeillères et idé
Moisson : des rendements surprenants
Prix, rendements, les clignotants sont au vert pour la moisson 2021.
Le regard bienveillant de Bacchus sur Cravant
Changement de génération, le dieu du vin remplace la dive bouteille installée près du lavoir depuis un demi-siècle.
Plan pollinisateurs : jusqu’au 20 juillet pour s’exprimer
Céréaliers, viticulteurs, arboriculteurs, semenciers, maraîchers sont invités à faire leurs remarques sur le plan pollinisateurs jusqu’au 20 j
Une moisson entre les gouttes
La moisson peine à trouver son rythme de croisière cette année mais les beaux jours annoncés ce week-end et la semaine prochaine devraient cha
Publicité