Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Sécheresse
Le maïs souffre aussi…

Alors que la France vient de vivre un nouvel épisode de canicule, c’est le manque d’eau qui préoccupe davantage éleveurs et céréaliers, pour les cultures de printemps et les fourrages.

En Indre-et-Loire, comme dans plusieurs autres départements, les éleveurs manquent de fourrage et les cultures d’été sont pénalisées par les restrictions et interdictions d’irrigation, alors que le maïs aurait très largement besoin d’eau.

 

Olivier Maréchaux, céréalier à Chaveignes, a irrigué ses 15 ha de maïs dans des limons sableux sur argile à partir de mi-juin, jusqu’à l’interdiction de pomper dans la Veude, le 6 juillet. « Le maïs sèche sur pied. On a été en restriction 2 - 3 jours début juillet, on pouvait arroser un jour par semaine, ça pouvait suffire. Mais là c’est le pire : irriguer puis arrêter totalement, les maïs n’ont aucune chance. Et les pluies annoncées cette fin de semaine ne suffiront pas, c’est trop tard. Il n’y aura pas de grains », se lamente-t-il.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le climat va remodeler la viticulture et les vins
Le vignoble ligérien va opérer une mutation malgré lui sous l’influence du réchauffement climatique, induisant, qu’on le veuille ou non, une é
Vignette
Une montgolfière aux couleurs du vouvray
L'appellation viticole vouvray survolera désormais la vallée de la Loire et ses châteaux.
Vignette
Moisson record de blé mais un maïs en danger de mort
Paradoxe saisonnier, quand la moitié du visage sourit de la belle moisson blonde, l’autre fait grise mine en voyant les cultures de printemps
Vignette
Le journal de France 2 joue la désinformation
Malgré les explications données au journaliste notamment par la Maison des agriculteurs, un reportage diffusé le 10 juillet prend le parti d’i
Vignette
Avantage au grattage
Avec la volonté de réduire voire de supprimer à terme les solutions de désherbage chimique qui prévalaient ces dernières décennies, la station
Vignette
Amboise renoue avec son côt et son histoire viticole
Amboise veut favoriser le développement et redorer l’image du côt, cépage historique du secteur.
Publicité