Aller au contenu principal

Sécheresse
Le maïs souffre aussi…

Alors que la France vient de vivre un nouvel épisode de canicule, c’est le manque d’eau qui préoccupe davantage éleveurs et céréaliers, pour les cultures de printemps et les fourrages.

En Indre-et-Loire, comme dans plusieurs autres départements, les éleveurs manquent de fourrage et les cultures d’été sont pénalisées par les restrictions et interdictions d’irrigation, alors que le maïs aurait très largement besoin d’eau.

 

Olivier Maréchaux, céréalier à Chaveignes, a irrigué ses 15 ha de maïs dans des limons sableux sur argile à partir de mi-juin, jusqu’à l’interdiction de pomper dans la Veude, le 6 juillet. « Le maïs sèche sur pied. On a été en restriction 2 - 3 jours début juillet, on pouvait arroser un jour par semaine, ça pouvait suffire. Mais là c’est le pire : irriguer puis arrêter totalement, les maïs n’ont aucune chance. Et les pluies annoncées cette fin de semaine ne suffiront pas, c’est trop tard. Il n’y aura pas de grains », se lamente-t-il.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
Tailler en deux temps pour décaler le débourrement
Face à la reprise de végétation précoce de la vigne ces dernières années, qui expose les bourgeons au risque de gel printanier, la taille en deux temp
LES TOURS ANTIGEL SE MULTIPLIENT EN TOURAINE
Lors de la visite de vignes de l’AOC vouvray, les participants ont vu de près deux tours antigel, dans les vignes de Chançay.
DES VIGNERONS OPTIMISTES POUR LA VENDANGE 2022
Cette année, les vignerons vouvrillons ont plutôt le sourire. De façon générale, les raisins sont nombreux et sains.
Un réseau d’agriculteurs engagés
Animé par la chambre d’agriculture, un groupe d’agriculteurs tourangeaux tente d’évaluer, sur le long terme, le bon fonctionnement d’un système d’expl
Un Vouvrillon à la tête de l’INAO
 A 60 ans, Philippe Brisebarre est arrivé au summum de sa carrière de professionnel engagé.
Publicité