Aller au contenu principal

Droit fiscal
Le sort des bâtiments d’exploitation lors de la constitution d’une société

Lors de la constitution d’une société, soit les bâtiments sont apportés à la société, soit ils sont mis à disposition de cette dernière. Les coûts, la fiscalité et éventuellement les enjeux patrimoniaux sont à étudier avant de faire le choix.

Lors de la constitution d’une société, un agriculteur propriétaire de bâtiments fait face au choix suivant : apporter ses bâtiments au bilan de l’exploitation ou les mettre à disposition de la société. La question est importante dans le cas de sociétés unipersonnelles ou entre époux mariés en communauté. En effet, dans le cas des autres sociétés, des enjeux patrimoniaux sont à prendre en compte dans la réflexion.

 

Amortir les bâtiments

« Apporter » les bâtiments à la société signifie les inscrire au bilan. Il s’agit alors d’un transfert de propriété : les bâtiments deviennent un bien de la société agricole. Ce transfert peut se réaliser soit sous la forme d’une vente, soit sous forme d’un apport (pas de transfert d’argent immédiat dans ce cas). Les bâtiments sont généralement des biens immeubles (ne pouvant pas être démontés ou déplacés), l’intervention d’un notaire sera donc nécessaire et des droits de mutation seront appliqués.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La DEP : pour lisser la fiscalité et gérer les risques
Remplaçante de la déduction pour aléas (DPA), la déduction pour épargne de précaution (DEP) affiche son ambition.
Dernier délai pour l’aide aux éleveurs allaitants
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11 000 € sur le dernier exercice ont jusqu’au 15 septembre à midi pour demander
L’Aspa : une allocation pour s’assurer un minimum vieillesse
L’allocation de solidarité aux personnes âgées assure un minimum de ressources aux retraités à faible revenus.
Élagage des haies : attention au respect de la BCAE
Plusieurs agriculteurs se sont retrouvés confrontés à la problématique de tailles intempestives de haies mitoyennes du réseau routier et de pa
Plusieurs activités, un seul régime social
MSA ou CPAM ? La question se pose pour les agriculteurs qui exercent en parallèle une autre activité.
La Pac 2023-2027 se précise
Le 13 juillet, Julien Denormandie a expliqué un peu plus les éléments concrets de la future Pac. En voici les points principaux.
Publicité