Aller au contenu principal

L’entraide, une situation encadrée par la loi

L’entraide est très utilisée entre agriculteurs. Elle implique gratuité, réciprocité et équivalence des échanges. En cas d’accident, chacun reste responsable de ses éventuelles blessures.

L’entraide agricole est une forme simple et traditionnelle de coopération entre agriculteurs voisins. Elle est encadrée par le Code rural, qui la définit comme un contrat d’échange de services, à titre gratuit, entre agriculteurs. Celui qui apporte son aide est appelé le prestataire ; celui qui la reçoit est le bénéficiaire.

 

On entend par services échangés du travail et des moyens d’exploitation. L’entraide suppose donc une réciprocité des prestations. Dans tous les cas, elle peut être occasionnelle, temporaire ou intervenir d’une manière régulière. En principe, l’entraide exclut toute contrepartie pécuniaire ou en nature. L’agriculteur qui prête son concours n’est ni le salarié du bénéficiaire de l’aide, ni un entrepreneur de travaux, il travaille à charge de revanche. Il est toutefois admis que la fourniture de quelques produits de l’exploitation constitue un simple échange de bons procédés.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La finesse des références permet la compréhension des systèmes
Retour sur les références économiques des entreprises agricoles, présentées le 14 septembre par AS Cefiga 37 à ses partenaires.
L’importance de fixer une rémunération au chef d’entreprise agricole
« Tout travail mérite salaire. » Pourquoi ce proverbe ne s’appliquerait-il pas aux chefs d’exploitation agricole ?
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Jusqu’à 75 000 euros d’aide pour les équipements antigel, grêle et irrigation
Les irrigants, viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers, serristes peuvent avoir de 30 à 50 % de leurs investissements en antigel, anti grêle
Semis 2021 : « n’oubliez pas de réaliser vos ZNT »
Attention, il faut s’appuyer sur la carte IGN pour mettre en place ses zones de non traitement “cours”, depuis ce printemps.
Recrutement : peut-on demander à un candidat s’il est vacciné ou a le pass sanitaire ?
Depuis le 30 août, dans certains corps de métiers, les salariés doivent présenter leur pass sanitaire pour continuer à exercer leur activité.
Publicité