Aller au contenu principal

L’entraide, une situation encadrée par la loi

L’entraide est très utilisée entre agriculteurs. Elle implique gratuité, réciprocité et équivalence des échanges. En cas d’accident, chacun reste responsable de ses éventuelles blessures.

L’entraide agricole est une forme simple et traditionnelle de coopération entre agriculteurs voisins. Elle est encadrée par le Code rural, qui la définit comme un contrat d’échange de services, à titre gratuit, entre agriculteurs. Celui qui apporte son aide est appelé le prestataire ; celui qui la reçoit est le bénéficiaire.

 

On entend par services échangés du travail et des moyens d’exploitation. L’entraide suppose donc une réciprocité des prestations. Dans tous les cas, elle peut être occasionnelle, temporaire ou intervenir d’une manière régulière. En principe, l’entraide exclut toute contrepartie pécuniaire ou en nature. L’agriculteur qui prête son concours n’est ni le salarié du bénéficiaire de l’aide, ni un entrepreneur de travaux, il travaille à charge de revanche. Il est toutefois admis que la fourniture de quelques produits de l’exploitation constitue un simple échange de bons procédés.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La démarche de transfert DPB est simplifiée
 Avec la nouvelle Pac, pour valider le transfert des DPB, il n’y a plus besoin de justifier que leur cession se fait en parallèle de transfert de fonc
Les sols aussi ont leur journée nationale !
  Le 5 décembre dernier, journée mondiale des sols, une rencontre régionale intitulée « Sols, territoires et artificialisation » avait lieu à la fac d
A Tours, le salon des ETA s'ouvre aux forestiers
Le salon national des entrepreneurs de travaux agricoles fera son retour en ce mois de décembre, et c’est à Tours qu’il ouvrira ses portes.
Bail rural : L’état des lieux est-il vraiment utile ?
L’état des lieux fournit des bases pour discuter le montant du fermage, apprécier le bien-fondé d’une demande de résiliation pour dégradation
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Impôts fonciers : comment calculer la participation du fermier ?
Quel montant de taxe foncière doit payer le fermier pour 2021 ? La méthode de calcul varie suivant les situations individuelles.
Publicité