Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Patrimoine
Lerné, terre de légendes

Niché dans la campagne chinonaise, au cœur du pays de Rabelais, Lerné a un petit air de bout du monde. Pourtant, ici, l'histoire et les légendes sont riches, et Rabelais n'y est pas pour rien…

Lerné, terre de légendes

Niché dans la campagne chinonaise, au cœur du pays de Rabelais, Lerné a un petit air de bout du monde. Pourtant, ici, l'histoire et les légendes sont riches, et Rabelais n'y est pas pour rien…

Natif de Seuilly, tout à côté de Lerné, François Rabelais s'est beaucoup servi des paysages du coin dans ses romans, utilisant les noms des lieux-dits et allant même jusqu'à emprunter ceux de familles locales pour baptiser certains de ses personnages.

En rabelaisie, Lerné est le fief de Picrochole ; ce dernier est « l'ennemi juré de Grandgousier, père de Gargantua et seigneur de Seuilly », précise Anne-Sophie Ascher, guide-conférencière. Picrochole n'est pas ce qu'on pourrait appeler une personnalité aimable ; son nom d'origine grecque se traduit d'ailleurs par « bile amère », tant il est coléreux et belliqueux. C'est simple, il se fâche avec tout le monde.

L'une des statues de St Martin édifiées à Lerné.

L'une des statues de St Martin édifiées à Lerné.

Théâtre de la guerre picrocholine

Dans Gargantua, sont contées les raisons bien légères du courroux qui le poussera à déclarer la guerre à Grandgousier… A Seuilly, bergers et métayers étaient occupés à faire fuir les oiseaux de leurs vignes, lorsqu'ils virent passer les fouaciers de Lerné, certainement en route pour le marché de Chinon. Ils demandent alors à acheter des fouaces. Refusant d'accéder à cette requête, les fouaciers insultent copieusement les bergers… et récoltent ce qu'ils ont semé en se faisant battre (la réputation de supposée violence des habitants de Lerné leur collera d'ailleurs à la peau). Les fouaciers ne tardent pas à s'en plaindre auprès de leur roi Pichrocole, qui bien entendu s'énerve et déclare aussitôt la guerre au village voisin.

Dans le récit de cette bataille, le lecteur retrouve les lieux bien connus des locaux : le bois de la Veude, le château du Cou-dray-Montpensier, l'abbaye de Seuilly… C'est un véritable seigneur de Lerné de l'époque, M.  Gaucher de Sainte-Marthe, qui aurait inspiré le personnage de Pichrocole à Rabelais. Celui-ci était le médecin de l'abbaye de Seuilly, et donc maître du « Capitole », château de Pichrocole dans le roman. Il était en conflit avec la majorité des habitants, qui se voyaient ensuite défendus par le père de François Rabelais. Autant dire que les relations n'étaient pas au beau fixe avec la famille Rabelais.

Capitale des statues de Saint-Martin

Mais Lerné, c'est aussi la capitale des statues de Saint-Martin. L'une d'elles surplombe de ses 4 mètres de haut la rue de la Grand'Cour, non loin du musée Picroboule. «  Saint-Martin, évêque de Tours au 4ème siècle, est le saint patron du village, explique la guide-conférencière. Il y a ici une statue géante depuis 1885, qui a depuis été remplacée puis restaurée. Elle pèse 11 tonnes ! »

Anne-Sophie Ascher, guide conférencière

Anne-Sophie Ascher, guide conférencière

Lerné est le fief de Picrochole, qui est l'ennemi juré de Grandgousier, père de Gargantua et seigneur de Seuilly.

Lieu-dit « La Coupe à Martin », église « Saint-Martin », statues à son effigie… l'évêque, qui diffusait le christianisme dans les campagnes, est partout et les légendes attachées au personnage aussi. A « La Pierre-Folle », célèbre dolmen de Lerné, on raconte que Saint-Martin aurait posé son bâton contre la pierre pour se reposer, et que celui-ci s'est mis à pousser, pour devenir un mûrier… On raconte encore que le saint homme attacha un jour son âne à une vigne, que ce dernier mangea toutes les feuilles et les branches qui lui tombèrent sous la dent ; la vigne aurait ensuite donné beaucoup plus de fruits l'année suivante. L'âne aurait ainsi appris aux vignerons à tailler la vigne !

Les traces d'une prospérité passée

Même l'église a droit à son récit mythique. Son clocher légèrement penché serait dû au passage d'un géant, qui s'y serait accoudé ; un certain Gargantua… De façon plus terre-à-terre, il s'avère qu'on construisait à l'époque en bois vert, pour que le bois se contracte ensuite et soude solidement le tout, mais le temps ne semble ici pas avoir eu l'effet escompté. A l'intérieur de l'édifice du 12ème siècle, de style mi gothique de l'ouest mi Renaissance, une statue de Sainte Némoise. Cette sainte du 5ème siècle était la fille d'un seigneur du coin. Bergère, elle se plaisait dans sa condition, mais un seigneur voulut l'épouser. Peu encline à cette idée, elle pria pour qu'une telle union ne se conclut jamais, et voilà qu'un de ses pieds se transforma en patte d'oie… faisant fuir le soupirant.

Le village compte parmi ses édifices remarquables le château de Maulévrier, du 15ème siècle. Un bâtiment comprenant

en son sous-sol pas moins de trois niveaux de caves voutées. Les vestiges des châteaux de Chavigny (17ème siècle) et de Cessigny (15ème ) témoignent également d'une richesse passée. Le centre ajoute encore au charme de la bourgade, avec ses habitations troglodytiques et ses anciennes devantures de café, et ce, qu'on veuille bien croire aux légendes ou non.

Natif de Seuilly, tout à côté de Lerné, François Rabelais s'est beaucoup servi des paysages du coin dans ses romans, utilisant les noms des lieux-dits et allant même jusqu'à emprunter ceux de familles locales pour baptiser certains de ses personnages.

 

En rabelaisie, Lerné est le fief de Picrochole ; ce dernier est « l'ennemi juré de Grandgousier, père de Gargantua et seigneur de Seuilly », précise Anne-Sophie Ascher, guide-conférencière. Picrochole n'est pas ce qu'on pourrait appeler une personnalité aimable ; son nom d'origine grecque se traduit d'ailleurs par « bile amère », tant il est coléreux et belliqueux. C'est simple, il se fâche avec tout le monde.

 

Théâtre de la guerre picrocholine

Dans Gargantua, sont contées les raisons bien légères du courroux qui le poussera à déclarer la guerre à Grandgousier… A Seuilly, bergers et métayers étaient occupés à faire fuir les oiseaux de leurs vignes, lorsqu'ils virent passer les fouaciers de Lerné, certainement en route pour le marché de Chinon. Ils demandent alors à acheter des fouaces. Refusant d'accéder à cette requête, les fouaciers insultent copieusement les bergers… et récoltent ce qu'ils ont semé en se faisant battre (la réputation de supposée violence des habitants de Lerné leur collera d'ailleurs à la peau). Les fouaciers ne tardent pas à s'en plaindre auprès de leur roi Pichrocole, qui bien entendu s'énerve et déclare aussitôt la guerre au village voisin.

 

Dans le récit de cette bataille, le lecteur retrouve les lieux bien connus des locaux : le bois de la Veude, le château du Cou-dray-Montpensier, l'abbaye de Seuilly… C'est un véritable seigneur de Lerné de l'époque, M.  Gaucher de Sainte-Marthe, qui aurait inspiré le personnage de Pichrocole à Rabelais. Celui-ci était le médecin de l'abbaye de Seuilly, et donc maître du « Capitole », château de Pichrocole dans le roman. Il était en conflit avec la majorité des habitants, qui se voyaient ensuite défendus par le père de François Rabelais. Autant dire que les relations n'étaient pas au beau fixe avec la famille Rabelais.

 

Capitale des statues de Saint-Martin

Mais Lerné, c'est aussi la capitale des statues de Saint-Martin. L'une d'elles surplombe de ses 4 mètres de haut la rue de la Grand'Cour, non loin du musée Picroboule. «  Saint-Martin, évêque de Tours au 4ème siècle, est le saint patron du village, explique la guide-conférencière. Il y a ici une statue géante depuis 1885, qui a depuis été remplacée puis restaurée. Elle pèse 11 tonnes ! » Lieu-dit « La Coupe à Martin », église « Saint-Martin », statues à son effigie… l'évêque, qui diffusait le christianisme dans les campagnes, est partout et les légendes attachées au personnage aussi.

 

A « La Pierre-Folle », célèbre dolmen de Lerné, on raconte que Saint-Martin aurait posé son bâton contre la pierre pour se reposer, et que celui-ci s'est mis à pousser, pour devenir un mûrier… On raconte encore que le saint homme attacha un jour son âne à une vigne, que ce dernier mangea toutes les feuilles et les branches qui lui tombèrent sous la dent ; la vigne aurait ensuite donné beaucoup plus de fruits l'année suivante. L'âne aurait ainsi appris aux vignerons à tailler la vigne !

 

Les traces d'une prospérité passée

Même l'église a droit à son récit mythique. Son clocher légèrement penché serait dû au passage d'un géant, qui s'y serait accoudé ; un certain Gargantua… De façon plus terre-à-terre, il s'avère qu'on construisait à l'époque en bois vert, pour que le bois se contracte ensuite et soude solidement le tout, mais le temps ne semble ici pas avoir eu l'effet escompté. A l'intérieur de l'édifice du 12ème siècle, de style mi gothique de l'ouest mi Renaissance, une statue de Sainte Némoise. Cette sainte du 5ème siècle était la fille d'un seigneur du coin. Bergère, elle se plaisait dans sa condition, mais un seigneur voulut l'épouser. Peu encline à cette idée, elle pria pour qu'une telle union ne se conclut jamais, et voilà qu'un de ses pieds se transforma en patte d'oie… faisant fuir le soupirant.

 

Le village compte parmi ses édifices remarquables le château de Maulévrier, du 15ème siècle. Un bâtiment comprenant en son sous-sol pas moins de trois niveaux de caves voutées. Les vestiges des châteaux de Chavigny (17ème siècle) et de Cessigny (15ème) témoignent également d'une richesse passée. Le centre ajoute encore au charme de la bourgade, avec ses habitations troglodytiques et ses anciennes devantures de café, et ce, qu'on veuille bien croire aux légendes ou non.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Energie éolienne : un vent de citoyenneté pour un développement participatif
Face aux différents projets de parcs éoliens dans le département, une association est en cours de création pour promouvoir une gestion partici
Vignette
Cinq refugiés à la castration des maïs
Cet été, le Groupement d’Employeurs de Touraine a embauché pour la première fois des réfugiés, avec le concours d’Entraide et Solidarités.
Vignette
Pour l’étiquetage de l’origine des produits : signez et partagez !
Face aux accords de libre-échange CETA et Mercosur, il est indispensable de préserver le droit à l’information sur l’origine des produits alimentaires
Vignette
Nouveau dégrèvement complémentaire des taxes foncières 2018
Les éleveurs peuvent faire une demande complémentaire de dégrèvement de la taxe foncière suite à la sécheresse 2018.
Vignette
Sécheresse 2018 : aide 500 € de la Région, demande à faire avant le 31 août
Explications pratiques sur l’accès à l’aide sécheresse 2018 pour les éleveurs de ruminants, à demander d’ici la fin du mois.
Vignette
Pour faire sourire et rêver les petits
Une association tourangelle s’est donnée pour objectif d’apporter du bonheur aux enfants hospitalisés, en leur offrant une parenthèse magique
Publicité