Aller au contenu principal

Santé animale
Les bovins ont aussi leur ostéopathe

Encore méconnue, l'ostéopathie animalière, et notamment pour les bovins, fait pourtant ses preuves. Marion Redon l'exerce en Indre-et-Loire, apportant mieux-être aux troupeaux des éleveurs et complétant efficacement les interventions vétérinaires.

Marion Redon, ostéopathe

Isolée des autres vaches laitières du troupeau, « Hélène » attend la visite de Marion Redon. Depuis sa mise bas un peu difficile il y a trois semaines, elle marche moins bien, elle boîte légèrement. Ostéopathe animalière, Marion vient essayer de remettre de l'ordre dans tout ça. « Je me fie d'abord au toucher, je vois s'il y a des zones sensibles, froides ou brûlantes, explique la praticienne. Les vaches ne sont pas douillettes, elles ne réagissent pas trop à la douleur, donc ce n'est pas toujours évident. Au départ, il faut rendre le corps communicatif, en mettant l'animal en confiance par le toucher. Un mouvement réflexe, une peau qui vibre, sont révélateurs d'une tension, d'un problème. Les vaches n'aiment pas qu'on leur touche le crâne, alors je commence par le dos. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’élevage chevillé au corps
Après avoir fait ses armes auprès d’un troupeau allaitant comme apprenti, Mathéo se convertit à l’élevage laitier pour développer ses compéten
Une stratégie sur mesure pour sortir des impasses
Des purs céréaliers cochant la case retour à l’élevage laitier, le fait est suffisamment exceptionnel pour être relevé, d’autant que ce n’est
Produire ses protéines fourragères en caprin : intéressant économiquement
Produire des fourrages de bonne valeur nutritive pour limiter l’achat des aliments du commerce contribue à développer l’autonomie alimentaire
Prix des broutards mâles : l’incompréhension
Depuis l’effondrement des cours dans l’été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti.
Export des bovins : la réglementation FCO change
La Loi de santé animale fait voler en éclat les accords conclus par la France avec l’Italie et l’Espagne en matière de FCO.
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Publicité