Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gestion du troupeau laitier
Les cellules en tête des priorités

Lors du cycle des réunions bilans de Touraine Conseil Elevage, l’équipe technique a dessiné l’esquisse du troupeau laitier tourangeau. De tous les critères à maîtriser, celui du taux des cellules leucocytaires du lait constitue malgré les efforts accomplis une préoccupation majeure.

L’an dernier, les éleveurs laitiers tourangeaux ont réussi le tour de force de passer sous la barre des 300 000 ç.

Toujours moins nombreux, les troupeaux laitiers d’Indre-et-Loire accroissent en revanche leurs effectifs. L’étable laitière moyenne du groupe des 172 adhérents de Touraine Conseil Elevage (contrôle laitier) comptait 78 vaches l’an dernier, soit un total d’un peu plus de 13 000 laitières contrôlées. La production et les taux moyens se stabilisent à près de 9 000 kg de lait par lactation pour 43 °/°° de matière grasse et 34 °/°° de taux butyreux, tout âge confondu avec un taux d’urée analysé à 250 mg/kg (277 mg/°/°° en robot). Le niveau de production adulte oscille autour de 10 500 kg de lait, les courbes « salle de traite » et robot tendent à converger. Le taux de primipares s’affiche en baisse, à 33 % en moyenne, ce qui montre un léger allongement de la carrière des laitières.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Covid-19 : les filières tiennent mais grincent
Hissées sur le piédestal de la République, les filières agro-alimentaires remplissent du mieux qu’elles peuvent leur mission : fournir les ass
Caprins : un bon début de lactation se prépare lors de la gestation
L’alimentation en fin de gestation a un impact sur la qualité du colostrum, sur la lactation suivante et le poids de la portée.
Covid-19 : quels impacts sur les filières d’élevage ?
Puisqu’il faut continuer à nourrir la population, le Gouvernement a pris des dispositions pour fluidifier en amont tous les circuits d’approvi
Covid-19 : les agriculteurs s’organisent dans l’urgence
L’agriculture en général n’est objectivement pas le secteur économique le plus affecté par la crise sanitaire mais le coronavirus venu de Chin
Le vivant sensible aux ondes et courants vagabonds
Pas toujours prise en compte lors de la pose d’installations électriques (production, transport), l’influence des ondes électromagnétiques sur
Des moutons citadins… vraie ou fausse bonne idée ?
Des activités « alternatives » s’ouvrent aux éleveurs ovins, la plus connue étant l’éco pâturage, pratique plutôt citadine.
Publicité