Aller au contenu principal

LES DISPOSITIFS ANTIGEL EN ACTION CE MERCREDI

  La vague de températures négatives de ce milieu de semaine a fait craindre des pertes pour les viticulteurs et les arboriculteurs. Plusieurs systèmes antigels ont ainsi été actionnés dans la nuit de mardi à mercredi.

Alors que la majorité des vergers sont en fleurs et qu’une part importante des vignobles débute leur débourrement, certains producteurs ont dû allumer les systèmes antigel ce mercredi. Ce fut le cas pour certains viticulteurs de la vallée du Cher, notamment à St-Martin-leBeau où - 3 °C ont été relevés au sol. Les éoliennes et des feux de paille ont été allumés. Pour Alain Lelarge, viticulteur saint-martinois, « le stade de la vigne est encore peu avancé. Il est préférable de geler maintenant que dans deux ou trois semaines, même si l’idéal serait de ne pas geler du tout ! ». Malgré l’ensoleillement, l’humidité ambiante est restée élevée cette nuit-là, augmentant inévitablement le risque de gelée matinale. En AOC touraine aussi, les éoliennes ont été mises en route. Notamment à Francueil où certains viticulteurs ont démarré les pâles mardi soir peu avant minuit. Avec pour objectif d’assécher au maximum l’air ambiant et ainsi de limiter la présence d’humidité sur les bourgeons.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Comprendre la puissance du sol

 « Ce qu’on sait sur le sol, c’est qu’on ne sait pas grand-chose ! », lançait Konrad Schreiber, lors d’une formation en agronom

Plus besoin de tire-bouchon pour boire du vin !

Vignerons à Benais, Vincent et Guillaume Delanoue proposent désormais une partie de leur production conditionnée en canettes, pour aller chercher u

Que sait-on aujourd’hui de la flavescence dorée ?

 Dispersion de la maladie, sensibilité en fonction des cépages, phénomènes de rétablissement : état des lieux sur les connaissances actue

La méthode de plantation en potets travaillés fait ses preuves

Une visite forestière a été organisée à l’issue de l’assemblée générale du Cetef de Touraine.

La longévité d’une parcelle débute par une implantation réussie

Face à l’évolution du climat, les chercheurs planchent sur différents leviers pour améliorer l’adaptation de la vigne.

Un projet amené à grandir à Abilly

Céréalier à Abilly, Bernard Limouzin s’est lancé dans un ambitieux projet d’agroforesterie il y a deux ans.

Publicité