Aller au contenu principal

La viticulture souffre
Les ventes de rouges en chute en GMS 

Alors que le commerce des vins de Loire est réduit de 65% avec la fermeture d'une grande partie des metteurs en marché, les statistiques 2019 ne sont pas réjouissantes. Avant la crise du coronavirus déjà, la hausse des prix ne compensait déja plus la décroissance continuelle des volumes vendus ces dernières années. En cinq ans, les ventes de vin rouge ont dégringolé de 16 %. 

© Philippe Guilbert

Hôtels, cafés, restaurants et cavistes ont fermé boutique privant les vignerons d'une grande partie de leur débouchés. Tandis que les flux d'exportation continuent de ronronner au gré des contrats mais avec les aléas logistiques dans les ports, les ventes en grande distribution se poursuivent mais bénéficient surtout aux vins d'entrées de gamme.Mais ce créneau GMS est aussi en baisse structurelle.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Un reliquat moyen de 40 unités d’azote
Pour piloter ses apports d’azote de céréales, le recours aux outils de diagnostic précoce est très fortement recommandé cette campagne avec le
Le sans soufre à pas comptés
AOC BOURGUEIL & ST NICOLAS DE B/ Vigneron de Benais en Touraine Val de Loire, Vincent Delanoue, après plusieurs tests de vinification sans
Treize nouveaux apprentis viticoles à Amboise
Depuis le 10 janvier, treize adultes sont engagés dans la formation « ouvrier qualifié viticole » au lycée d’Amboise.
Le sans soufre avec précautions
Vigneron de Benais, Vincent Delanoue, après plusieurs tests de vinification sans soufre, s’est lancé cette année grandeur nature sur 10 % de s
Nitrates : un nouveau tour de vis en prévision ?
Alors que de nouvelles règles viennent contraindre encore plus l’activité agricole, une évolution de la réglementation sur la pollution des ea
Déjouer les pièges d’une vinification sans sulfites
Vinifier sans soufre ajouté des raisins peu acides présente des risques.
Publicité