Aller au contenu principal

Maïs ensilage : une évolution normale des parcelles

Touraine conseil élevage a débuté les mesures de matière sèche. Des permanences sont mises en place pour analyser les échantillons apportés par les éleveurs.

L’équipe de Touraine conseil élevage (TCEL) a démarré le suivi des parcelles du réseau le 2 août 2021, pour calibrer les appareils de mesure et avoir les premières informations sur les stades de parcelles. Les échantillons étaient plutôt homogènes, avec du grain au stade laiteux ce lundi.

 

L’évolution moyenne des parcelles du réseau est de 0,47 point par jour, conforme aux températures relevées sur la semaine dernière. Sur l’ensemble des parcelles analysées, les résultats vont de 20,5 à 26,5 %. En ayant pour objectif un stade de récolte à 33 % de matière sèche (MS), les premiers chantiers démarreront à la fin du mois, mais la majorité aura lieu après le 1er septembre.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La préfète à l’écoute de la filière laitière
Pour découvrir de plus près la filière lait dans le département, la préfète d’Indre-et-Loire a visité lundi dernier un élevage bovin à Bridoré
Concours prim’holstein : « voir le fruit de notre travail »
Samedi 20 novembre se tiendra le traditionnel concours de vaches prim’holstein.
VIandes blanches : cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Le maïs : une révolution pour les éleveurs laitiers
En Touraine, pas de lait sans maïs.
Bio : un marché pluriel
Les surfaces en production et le marché bio progressent.
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Publicité