Aller au contenu principal

Maladie de la vigne : flavescence dorée ou bois noir ?

Le vignoble tourangeau a vécu deux alertes sérieuses d’introduction de la flavescence dorée, dont les symptômes sont similaires au bois noir. Son vecteur, une espèce de cicadelle, fait l’objet d’une surveillance saisonnière à la hauteur du risque.

Arrivée dans du matériel végétal américain en Armagnac en 1950, la maladie de la flavescence dorée s’est lentement étendue dans le sud de la France (1970 en Corse, 1982 dans l’Aude), avant de gagner le nord du pays à la fin du siècle dernier. Une extension nourrie par la dispersion passive des bois de deux ans en pépinières avant que les insecticides - et désormais les traitements à l’eau chaude - n’y deviennent obligatoires. Les études Inrae- IFV supposent que des vents puissants comme le Mistral ont pu transporter les cicadelles infectées du sud de la Drôme au nord du Vaucluse.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Gel vignes, vergers : les exonérations MSA pourraient dépasser 15 000 €
Les viticulteurs et arboriculteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander une prise en charge des cotisations sociales exploitant et employeur.
Le cresson reprend vie en Touraine
A Courçay, une ancienne cressonnière a été remise en état et en production par un couple de passionnés.
L'AOC chinon planche sur la maîtrise des adventices
Première ODG à organiser sa réunion de pré-vendanges, à Seuilly, l’appellation chinon a mis l’accent sur l’entretien du sol viticole.
Les Jardins de l’Angottière : 1 duo, 2 productions
A Beaumont-Village, Stéphanie Guibet et Jean-Baptiste Molinier misent sur la complémentarité entre le maraîchage et un atelier plantes aromati
Préserver le rosé au-delà d’un été
Quatre leviers sont conditionnés par la matrice « rosé » dans laquelle ils évoluent.
Et si j’accueillais des rapaces sur mon exploitation ?
L’accueil de rapaces est une solution efficace pour la régulation de ravageurs de types rongeurs sur son exploitation.
Publicité