Aller au contenu principal

Diversification
Mordus de soja

Un maïs, un blé et puis un soja cette année. Dans ces grandes parcelles de la vallée du Cher entre Montlouis et Véretz, le roi des oléoprotéagineux a pris ses quartiers depuis quelques années.

Avec six ans de recul sur la culture de soja en Touraine, Anthony et Jean- Claude Quillet commencent à bien connaître leur affaire. Cette année le roi des oléo-protéagineux occupe 65 ha, toujours sur précédent blé. « Nous trouvons qu’une culture d’hiver comme le blé offre de bonnes conditions d’implantation au soja », estime Jean- Claude. La plante est semée en mélange variétal de ferme avec une dominante Mentor. « La semence du commerce est plus chère que du maïs mais chaque année nous en achetons un peu, dès que de nouvelles variétés sont disponibles pour les tester. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Aspergus, la marque de qualité de Médéric Boisseau
Jeune agriculteur en grandes cultures, Médéric Boisseau est actuellement en pleine saison de l’asperge, pour la deuxième année consécutive.
Que faire face aux colzas défoliés par les pigeons ramiers ?
Depuis deux semaines, de nombreuses parcelles de colza présentent d’importants dégâts de pigeons ramiers.
Témoignage millésime 2021 : de la qualité à défaut du volume
Les 26 à 27 hl/ha récoltés par le domaine Les pierres écrites sont supérieurs aux 20 hl récoltés, en moyenne, sur le territoire de l’appellati
Emballages fruits et légumes : une nouvelle réglementation difficilement applicable
Le décret publié le 12 octobre 2021 qui émane de la loi anti-gaspillage de janvier 2020 est entré en application ce 1er
Dégâts de gibier : l’agrainage interdit en Touraine
Devant l’envolée du coût des dégâts, les risques de collisions routières liés à la présence trop importante de sangliers, la DDT a décidé d’in
Témoignage viticole : "une année éreintante"
Une campagne sans vendanges, on fait comment ?
Publicité