Aller au contenu principal

Observatoire sécheresse : jusqu’ici, tout va bien

La situation hydrique des sols est favorable aux cultures, mais une sécheresse sévère est toujours possible. L’irrigation reste une assurance indispensable.

Sécheresse marquée oblige, les prélèvements ont été un peu plus importants en 2019 qu’en 2018 : 13,7 millions de m3 contre 12,3 en 2018. Le prélèvement irrigation divisé par la surface départementale (6 127 km2) représente, en moyenne, l’équivalent de 2,24 mm d’eau. Sachant que la pluviométrie moyenne annuelle est de 695 mm, celle de juillet et août étant de 95 mm.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Une bonne moisson d’informations techniques
  Gestion des adventices, optimisation de la fertilisation, irrigation, innovations, vie du sol… Autant de thèmes abordés lors du Rendez-vous au champ
La robotique, remplaçante des tracteurs standards
  Considérés par beaucoup comme l’avenir de l’agriculture, les automates arrivent timidement dans les cours de ferme.
VITILOIRE FÉDÈRE TOUJOURS AUTANT
  Après vingt ans d’existence, le salon des vins ligériens rencontre toujours autant de succès, notamment auprès d’un public jeune. 
Comment gérer les adventices demain ?
   Une quinzaine de céréaliers du nord Touraine planchent sur la gestion des adventices dans les prochaines années.
DES STRATÉGIES NOMBREUSES EN VINGT ANS D’ACTIVITÉ
  Alors que cela fait dix ans qu’il a quitté l’AOC touraine amboise, Bernard Catroux, vigneron à Limeray, retravaille ses sols pour limiter le recours
Des coûts de production en hausse
Alors que la récolte arrive à son terme en cette fin mai, le bilan de la campagne semble plutôt satisfaisant cette année.
Publicité