Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pommes-poires : un début de campagne incertain

Une brise d’optimisme pourrait souffler sur le verger tourangeau. Mais la faiblesse des calibres et une belle récolte française, qu’il va falloir écouler alors que planent les incertitudes du Brexit, rendent les arboriculteurs très mesurés.

Sur le papier, tous les voyants sont au vert pour démarrer une campagne commerciale pomme sur les chapeaux de roue. La récolte européenne est annoncée en baisse… sauf en France et le stock de report, malgré des incertitudes, ne semble pas inquiétant pour peser sur les cours. Sauf que les arboriculteurs expérimentés ont connu un certain nombre de campagnes avec des fondamentaux au beau fixe qui n’ont pas alimenté le scénario optimiste escompté. Donc c’est avec circonspection qu’ils voient approcher la campagne de vente, alors que la cueillette a débuté depuis une quinzaine de jours par les poires d’été.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Orges et colza : les rendements font grise mine
Pas folichon le début de moisson. Les rendements orges et colza sont homogènes dans la médiocrité.
Forêt : des échanges toujours à la hausse mais un prix en léger repli
Le prix moyen des forêts non bâties baisse légèrement en 2019.
La vigueur du colza, la réponse face aux ravageurs ?
Terres Inovia évalue depuis trois ans les effets variétaux du colza face aux ravageurs.
Observatoire sécheresse : jusqu’ici, tout va bien
La situation hydrique des sols est favorable aux cultures, mais une sécheresse sévère est toujours possible.
Comment limiter le risque d'incendie pendant les moissons ?
Les moissons ont débuté, sous des températures reparties à la hausse.
Mordus de soja
Un maïs, un blé et puis un soja cette année.
Publicité