Aller au contenu principal

A Preuilly, un potager en partage

A Preuilly-sur-Claise, les habitants disposent depuis 2016 d’un espace collectif devenu un jardin partagé. Un bon prétexte pour faire ensemble.

Depuis 2016, la commune de Preuilly-sur-Claise a mis à disposition d’un collectif d’habitants un terrain, agréablement situé entre la Claise et le plan d’eau. L’objectif : le transformer en un potager partagé, dans lequel tout habitant peut venir donner un coup de binette. Quentin Revel et Jérémy Bouillaud sont à l’initiative de ce collectif, mais c’est désormais Justine Santamaria et son compagnon Raphaël Guévelou qui en ont repris la gestion.

 

Ici, les habitants de la commune ou des alentours peuvent faire une demande pour pouvoir jardiner dans cet espace. Ils s’engagent alors à n’utiliser ni pesticide ni engrais chimique. Les principes de permaculture sont utilisés, avec notamment la création de buttes, le paillage, le non-labour, l’accueil d’auxiliaires...

 

Le but est d’offrir à ceux qui n’ont pas de jardin de bénéficier un espace pour faire pousser des fruits et légumes. Mais il s’agit aussi de créer du lien social et d’échanger sur les techniques du jardinage au naturel. « L’idée ce n’est pas que chacun ait sa parcelle, c’est plutôt de jardiner et récolter ensemble », précise Justine Santamaria.

 

DES VARIÉTÉS OUBLIÉES OU MÉCONNUES

Au bord de la Claise, « on n’a pas besoin d’arroser !, lance Justine. Le paillage protège le sol et garde l’humidité. Pour pailler, on récupère les copeaux de bois de la part d’élagueurs et les restes de tonte de la part de l’agent communal. »

 

Un côté du jardin est bordé d’osier vivant, et rien ne se perd. « Des porte-savons en osier ont été fabriqués et l’argent a été utilisé pour acheter des graines », relate Justine. A côté des légumes bien connus, le collectif a souhaité innover pour « faire redécouvrir des variétés oubliées ou moins connues » : ocas du Pérou (tubercules proches de la pomme de terre, au goût d’oseille), poires de terre, crosnes du Japon, raifort, gumbo, pois chiches, physalis tomatillos, topinambours… Aromates et plantes médicinales sont aussi de la partie. Le potager se veut varié et innovant.

 

Le lieu est d’ailleurs propice aux expérimentations. « On a créé un “ ascenseur à courges ”, en plantant 10 pieds de courges sur 2 m2, et en les attachant sur toute la hauteur à des piquets, illustre la jeune femme. On a aussi fabriqué des tipis, sur lesquels montent les haricots verts, et qui servent aussi de cabanes pour les enfants… » Une idée aussi originale qu’esthétique.

 

PETITS ET GRANDS AU JARDIN

Raphaël Guévelou, l’un des référents du lieu, a initié à destination du grand public des ateliers de jardinage à l’occasion de plantations, de récoltes, de la construction du bac à compost (avec l’association Esprit colibris)... Un renfort est bienvenu lors des sessions de désherbage, en toute convivialité ! Les écoliers de Preuilly ont également eu l’occasion de venir au jardin et de mettre les mains dans la terre pour apprendre les rudiments du jardinage.

 

« On a dans l’idée de développer des apéros autour du jardin, organiser de nouvelles portes ouvertes, réaliser des repas exclusivement avec les légumes du jardin..., ajoute Justine. Ça ne s’est pas fait pour l’instant, à cause de la Covid. »

 

Le jardin partagé est rattaché à l’association Lieutopie, qui gère le lieu de vie convivial du même nom dans le bourg de la commune. « C’est un café associatif qu’on a créé il y a à peine un an, grâce à un collectif d’habitants. Il est en train de se mettre en place, on fait les travaux petit à petit », indique la jeune femme.

 

Les habitants de Preuilly-sur-Claise semblent visiblement bien décidés à créer des opportunités d’échange et à se retrouver autour de moments conviviaux, en toute simplicité.

 

Pour toute information sur le jardin : 06 43 62 53 88 ou 06 24 69 26 20.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à  la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de vente des agneaux.
Un investissement personnel quotidien
 Soucieux d’être, entre autres, un interlocuteur de poids entre les riverains et le monde agricole, Eric Moreau s’est engagé dans la vie publique de s
Stéphane Linou et Marc Fesneau évoquent l’enjeu local de la « résilience alimentaire »
De nombreux élus ont participé le 22 septembre à une conférence-débat consacrée à la résilience alimentaire des territoires, liée à la sécurité intéri
« L’aventure du vivant » à Loches
 En partenariat avec l’Anefa notamment, le camion de L’aventure du vivant a fait une halte à Loches cette semaine, pour assurer la promotion des métie
Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
Publicité