Aller au contenu principal

Projet de loi de finances : modifications en perspective dans le secteur agricole

L’Assemblée nationale a adopté mi-novembre, en première lecture le projet de loi de finances pour 2021. Différentes mesures intéressent le secteur agricole. Attention, ce n’est pas voté à ce jour, des modifications sont encore possibles.

Le projet de loi de finances pour 2021 évoque plusieurs points relatifs au domaine agricole. En premier lieu, il prévoit de ramener le coefficient multiplicateur des recettes provenant des opérations à façon (contrats d’intégration) de cinq à trois, pour la détermination des régimes d’imposition et l’exonération des plus-values professionnelles. Ce coefficient multiplicateur se justifie par des recettes inférieures dans le cadre d’un contrat d’intégration. Toutefois, les disparités ne sont plus aussi significatives entre un exploitant « traditionnel » et un éleveur intégré. D’où cette modification qui entrerait en vigueur à compter de l’imposition des revenus de l’année 2020.

 

UN CRÉDIT D’IMPÔT EST ÉGALEMENT ENVISAGÉ

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La DEP : pour lisser la fiscalité et gérer les risques
Remplaçante de la déduction pour aléas (DPA), la déduction pour épargne de précaution (DEP) affiche son ambition.
Dernier délai pour l’aide aux éleveurs allaitants
Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11 000 € sur le dernier exercice ont jusqu’au 15 septembre à midi pour demander
L’Aspa : une allocation pour s’assurer un minimum vieillesse
L’allocation de solidarité aux personnes âgées assure un minimum de ressources aux retraités à faible revenus.
Élagage des haies : attention au respect de la BCAE
Plusieurs agriculteurs se sont retrouvés confrontés à la problématique de tailles intempestives de haies mitoyennes du réseau routier et de pa
Plusieurs activités, un seul régime social
MSA ou CPAM ? La question se pose pour les agriculteurs qui exercent en parallèle une autre activité.
La Pac 2023-2027 se précise
Le 13 juillet, Julien Denormandie a expliqué un peu plus les éléments concrets de la future Pac. En voici les points principaux.
Publicité