Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Semis direct sous couvert : plus hasardeux et plus cher sans glyphosate

L’agriculture de conservation des sols cherche des portes de sortie en cas d’interdiction du glyphosate. Les essais d’Arvalis apportent les premières réponses.

Parée de vertus (lire article p 13), la culture en semis direct sous couverts permanents a son talon d’Achille, le glyphosate. Bien que la controverse autour de la toxicité de ce phyto soit loin d’être tranchée, la question du contrôle des adventices sans travail du sol et sans désherbant chimique est désormais posée. Quand la pluviométrie estivale est au rendez-vous, l’agriculteur en SDSC cherchera à étouffer toute velléité de développement de la flore concurrente.

 

Les résultats Arvalis, obtenus d’un couvert permanent à base de trèfle blanc sous couvert de colza, sont encourageants avec une production de plus de 4 t/ha de biomasse. « La formule semble plus intéressante sur ce critère que le semis d’un couvert multi-espèces derrière un blé », indique Jérôme Labreuche, spécialiste de la question à Arvalis Institut du végétal.

 

Le sans glypho en cinq points

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le chai en vrai pour de faux
Le réseau des préventeurs MSA se dote progressivement d’applications destinées à anticiper la conception d’un chai.
Vignette
Fret : les organismes stockeurs parfois contraints au 100 % camion
Derrière le consensus pour « sauver la planète », il y a parfois loin de la coupe aux lèvres entre les envolées lyriques et le terrain.
Vignette
Les députés intéressés par l'agriculture de conservation des sols
Les  vers de terre se sont invités au palais Bourbon mardi 15 octobre.
Vignette
Le code K6 du Paradis en met plein la vue
Le domaine de Paradis à Chinon présente sa nouvelle cuvée sans soufre ajoutée de cabernet franc.
Vignette
Panel Airbus : le vin pris en otage
Taxera, taxera pas ?
Vignette
Champeigne : le GDA, sinon rien !
De semis en moisson, le GDA de Champeigne accompagne ses adhérents depuis soixante campagnes céréalières et c’est loin d’être terminé.
Publicité