Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SOURCE DE PROTÉINES
Vers un rebond du lupin blanc ?

Le lupin libère le phosphore. Cette qualité récemment démontrée fera-t-elle regermer le fabuleux destin, tant de fois annoncé, de Lupinus albus ?

Lupin, le retour ? Ce serait presque un trait d’humour persifleur pour tous ceux qui depuis un demi-siècle ont cherché à implanter durablement dans les rotations cette légumineuse. Sacralisé dans les années 70-80 comme un soja à la française, le lupin produit une graine très riche en protéines (35%). Malgré une sélection variétale encore active dont le catalogue comprend des variétés hiver et printemps privées des alcaloïdes indigestes pour les animaux, le lupin blanc est resté dans son terrier, au grand dam des sélectionneurs. La faute à qui ?  Tout simplement la culture n’a pas fait ses preuves aux champs de sa capacité à produire une récolte régulière et donc un revenu comparé aux autres options culturales suffisant. Les échecs en cultures ont refroidi les plus convaincus. Comme en colza, pratiquement 10 mois s’écoulent entre son semis en septembre et une entrée de la moissonneuse dans la parcelle en juillet.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Un maraîcher en quête de goût
Cette semaine, Terre de Touraine est allé à la rencontre de Yohann Blanchard, jeune maraîcher de 35 ans installé à Larçay avec son épouse Mari
Un éleveur conquis par l’agroforesterie
En clôturant sa carrière d’éleveur laitier l’an dernier, Philippe Cado a ouvert une nouvelle page de l’histoire de la ferme des Plaises à St E
Agroforesterie et drainage : amis ou ennemis ?
Depuis six ans, l’Inrae de Nouzilly suit la croissance d’une parcelle de 14 ha plantés sur limons argileux pour observer à terme le comporteme
Asperges - fraises : plus de peur que de mal !
Les craintes d’un début de saison en plein confinement se sont effacées face à la hausse de la demande, suite à la communication autour des di
Protéger une trajectoire proche de 2011
2020, millésime très précoce ? L’été le dira. En attendant les vendanges dans trois bons mois, la vigne entre en fleur.
DeciTrait® : un nouvel OAD dédié à la protection de la vigne
L’outil DeciTrait regroupe automatiquement l’ensemble des informations nécessaires à la mise en œuvre d’une protection économe en intrants, tr
Publicité