Aller au contenu principal

Coopération
2019/2020 : pas de campagne faste pour la Copac

Une petite année pour la Coopérative des agriculteurs du chinonais, dont le déroulé a été présenté lors d’une assemblée générale en petit comité juste avant Noël.

Au printemps dernier, la coopérative - qui a choisi de se concentrer sur la collecte et la vente d’intrants - a instauré la facturation de ses services agronomiques.

A peine 40 000 tonnes, 38 675 tonnes exactement, soit la masse de grains collectés par la Copac durant la campagne 2019/2020 auprès de ses 915 adhérents. Seul le conseil d’administration était convié le 17 décembre en mairie de Chinon (1) pour valider les comptes et une activité concrétisée par une somme ; celle du chiffre d’affaires, soit 13,7 M€.

 

Une somme inférieure de 9 % à l’année précédente qui avait vu les silos se remplir à hauteur de 40 000 tonnes. Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires ressort minoré de 32 k€ par rapport à 2019 (27 k€). Toutes sections confondues, à raison de 29 € de marge par tonne vendue, la marge commerciale est proche de l’année précédente, soit 2,3 M€. Plombé par les résultats déficitaires des deux filiales, la Paysanne et la Paysanne motoculture, le solde financier consolidé de la Copac s’affiche négatif à hauteur de 160 k€, malgré l’injection de 200 k€ sous la forme de titres de participation.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’EARL Renard : une exploitation familiale qui sait s’adapter
Après un âge d’or du maraîchage à Saint-Pierre-des-Corps, il ne reste plus que deux exploitations, dont l’EARL Renard.
Un cycle des cultures raccourci dans les prochaines décennies
Quels sont les impacts du changement climatique sur le cycle des cultures céréalières ?
Mesurer la contrainte hydrique par infrarouge
Durant l’été 2022, la chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire a testé à Vouvray la mesure du stress hydrique des vignes par infrarouge.
Choisir son outil de désherbage
Le marché des matériels agricoles a investi le domaine du désherbage mécanique.
Quelles conséquences du stress hydrique sur la vigne et le vin ?
La contrainte hydrique subie par la vigne entraîne différentes réactions d’adaptation de la part de la plante.
Le ministre veut s’inspirer des apprenants pour conclure un pacte agricole
  Réfléchir aux sujets à porter pour l’agriculture de demain, dans un contexte de dérèglements divers, voilà l’objet de la concertation lancée par le
Publicité