Aller au contenu principal

Coopération
2019/2020 : pas de campagne faste pour la Copac

Une petite année pour la Coopérative des agriculteurs du chinonais, dont le déroulé a été présenté lors d’une assemblée générale en petit comité juste avant Noël.

Au printemps dernier, la coopérative - qui a choisi de se concentrer sur la collecte et la vente d’intrants - a instauré la facturation de ses services agronomiques.

A peine 40 000 tonnes, 38 675 tonnes exactement, soit la masse de grains collectés par la Copac durant la campagne 2019/2020 auprès de ses 915 adhérents. Seul le conseil d’administration était convié le 17 décembre en mairie de Chinon (1) pour valider les comptes et une activité concrétisée par une somme ; celle du chiffre d’affaires, soit 13,7 M€.

 

Une somme inférieure de 9 % à l’année précédente qui avait vu les silos se remplir à hauteur de 40 000 tonnes. Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires ressort minoré de 32 k€ par rapport à 2019 (27 k€). Toutes sections confondues, à raison de 29 € de marge par tonne vendue, la marge commerciale est proche de l’année précédente, soit 2,3 M€. Plombé par les résultats déficitaires des deux filiales, la Paysanne et la Paysanne motoculture, le solde financier consolidé de la Copac s’affiche négatif à hauteur de 160 k€, malgré l’injection de 200 k€ sous la forme de titres de participation.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Néonicotinoïdes : consultation ouverte pour un feu vert provisoire
Une consultation publique est en cours pour réintroduire provisoirement l’usage de néonicotinoïdes en culture de betterave.
Adventices et ravageurs : des solutions techniques pour les cultures bio
Lors d’un webinaire organisé par le CTIFL et l’Itab, de multiples intervenants ont détaillé des solutions agronomiques afin de s’affranchir, autant qu
ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Garder les qualités des pommes : des moyens d'agir
La station de La Morinière à Saint-Epain vient de rendre publique la synthèse d’une étude triennale (1) sur la qualité des pommes à la récolte
L’interdiction de traiter pendant la floraison reportée
Après la mobilisation du réseau FNSEA et des parlementaires de terrain, Matignon a arbitré pour un report de l’examen du projet d’arrêté prévo
Publicité