Aller au contenu principal

Coopération
2019/2020 : pas de campagne faste pour la Copac

Une petite année pour la Coopérative des agriculteurs du chinonais, dont le déroulé a été présenté lors d’une assemblée générale en petit comité juste avant Noël.

Au printemps dernier, la coopérative - qui a choisi de se concentrer sur la collecte et la vente d’intrants - a instauré la facturation de ses services agronomiques.

A peine 40 000 tonnes, 38 675 tonnes exactement, soit la masse de grains collectés par la Copac durant la campagne 2019/2020 auprès de ses 915 adhérents. Seul le conseil d’administration était convié le 17 décembre en mairie de Chinon (1) pour valider les comptes et une activité concrétisée par une somme ; celle du chiffre d’affaires, soit 13,7 M€.

 

Une somme inférieure de 9 % à l’année précédente qui avait vu les silos se remplir à hauteur de 40 000 tonnes. Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires ressort minoré de 32 k€ par rapport à 2019 (27 k€). Toutes sections confondues, à raison de 29 € de marge par tonne vendue, la marge commerciale est proche de l’année précédente, soit 2,3 M€. Plombé par les résultats déficitaires des deux filiales, la Paysanne et la Paysanne motoculture, le solde financier consolidé de la Copac s’affiche négatif à hauteur de 160 k€, malgré l’injection de 200 k€ sous la forme de titres de participation.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Gel vignes, vergers : les exonérations MSA pourraient dépasser 15 000 €
Les viticulteurs et arboriculteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander une prise en charge des cotisations sociales exploitant et employeur.
Le cresson reprend vie en Touraine
A Courçay, une ancienne cressonnière a été remise en état et en production par un couple de passionnés.
L'AOC chinon planche sur la maîtrise des adventices
Première ODG à organiser sa réunion de pré-vendanges, à Seuilly, l’appellation chinon a mis l’accent sur l’entretien du sol viticole.
Les Jardins de l’Angottière : 1 duo, 2 productions
A Beaumont-Village, Stéphanie Guibet et Jean-Baptiste Molinier misent sur la complémentarité entre le maraîchage et un atelier plantes aromati
Préserver le rosé au-delà d’un été
Quatre leviers sont conditionnés par la matrice « rosé » dans laquelle ils évoluent.
Et si j’accueillais des rapaces sur mon exploitation ?
L’accueil de rapaces est une solution efficace pour la régulation de ravageurs de types rongeurs sur son exploitation.
Publicité