Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Développement agricole
Champeigne : le GDA, sinon rien !

De semis en moisson, le GDA de Champeigne accompagne ses adhérents depuis soixante campagnes céréalières et c’est loin d’être terminé.

Les conseillers du GDA ont retracé, chacun avec leur regard, soixante années d’une vision collective du développement agricole dans une perspective d’amélioration du revenu des familles.

Leur groupement de développement agricole fête ses 60 ans cette année. Et les adhérents de Larçay à Luzillé et de Souvigny à St Bauld ont eu à coeur d’en marquer l’anniversaire. Le 27 septembre, ces producteurs, de grains pour l’essentiel, ont choisi le cadre symbolique d’une grange dîmière de St Branchs pour afficher leurs convergences. Tous les techniciens qui ont accompagné le progrès agricole des exploitations étaient présents.

 

Né en 1959 de la volonté de deux hommes, Roland Poitevin – qui en sera le premier président – et Gaston Fortin, le GDA de Champeigne fusionne en 1968 avec le Ceta de Loches pour atteindre la masse critique d’une centaine d’adhérents. Robert Morillon, conseiller agricole de cette époque, l’a raconté devant ses pairs. Après douze mois de formation, il prend son poste en 1969, avec pour mission principale de garantir quatre visites individuelles par an aux adhérents. A l’époque, le modèle de polyculture élevage est la règle en Touraine.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Une approche système pour l’asperge
Bien que protégée sous sa butte de terre, l’asperge n’échappe pas à la remise en question de son mode de culture.
Vignette
Pluies, jusqu’à quand ?
Cet automne 2019, les objectifs de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires ne riment pas avec la réussite des semis.
Vignette
Le barème d’indemnisation des céréales à pailles est fixé
Le montant des dédommagements liés aux dégâts de gibier dans les cultures inclut désormais une tarification pour le méteil.
Vignette
Asparagus Days : un salon dédié aux asperges
La filière internationale de production d'asperges s'est réunie à Angers à l'occasion des Asparagus Days. 
Vignette
« Eleveur » de sol en Sologne
L’agriculture de conservation des sols pratiquée sur des terres ingrates cherche son équilibre en intégrant un mode d’élevage « opportuniste »
Vignette
Quels leviers pour vendre les vins de demain ?
Nos vins vont changer de profil. Plus alcoolisés, avec moins de fraîcheur dans le goût.
Publicité