Aller au contenu principal

Tornade chinonaise
Colère céleste à Huismes

Après le froid, le gel et parfois la grêle, les vignerons et tous les habitants de Huismes ont assisté impuissants à une tornade orageuse qui a ravagé les vignes et abattu de nombreux arbres.

(photos Cyril Delalande)

 

Cyril Delalande, vigneron de Huismes, raconte : « Dans la nuit de mercredi à jeudi , un gros coup de vent s'est muté en tornade dans un couloir de 2.3 km de large vers 1h30, ça a duré environ 1h. Des centaines d'arbres déracinés, des vignes qui avaient subi les assaut du gel jonchent le sol, un désastre même si tout n’est pas perdu, des propriétés ont perdu des arbres centenaires, les parcs sont ravagés, il y a sûrement des centaines peut-être même des milliers de stères au sol. La mairie s'est entretenue avec la préfecture pour demander le classement de la commune en zone sinistrée. J'ai appliqué un cicatrisant sur une partie des vignes grêlées mais dans certaines zones la pénétration du tracteur avec un pulvérisateur est impossible car les sols sont gorgés d’eau".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Plan loup : l’Indre-et-Loire passe en zone de veille

Qu’on se rassure ! Aucun loup n’a été observé dans le département récemment.

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides Pac, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, est utilisateur de clôture fixe sur son exploitation.

LA FERTILISATION PK : UN POSTE À NE PAS SOUS-ESTIMER

Pour faire face aux sécheresses, au manque de fourrage l’été, il est nécessaire de viser un volume de qualité lors des fauches de printemps.

Des sangsues et des étangs

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, la sangsue était très prisée par la médecine.

Publicité