Aller au contenu principal

Ferme Expo
Concours prim’holstein : « voir le fruit de notre travail »

Samedi 20 novembre se tiendra le traditionnel concours de vaches prim’holstein. Un rendez-vous auquel Yoann Champion, éleveur à Charnizay, tient particulièrement.

leveur de vaches laitières à Charnizay (Gaec Raguin) et référent départemental pour l’organisation du concours de prim’holstein, Yoann Champion considère ce concours comme « le moyen de voir le fruit de notre travail, du temps passé à faire de la sélection génétique ». Aucune retombée financière, mais « c’est une reconnaissance en tant que sélectionneur de la prim’holstein, estime l’éleveur. Pour moi c’est un plaisir de travailler avec de beaux animaux. »

 

Il souligne le fait que, selon une étude, les vaches les mieux notées au pointage sont celles qui vieillissent le mieux. « Des vaches bien faites sont donc aussi des vaches plus rentables, il n’y a pas de secret », note l’agriculteur.

 

Après la pause forcée de 2020, le nombre d’inscrits au concours est stable, autour de 140. L’on peut tabler sur 90 à 100 animaux réellement présents le jour J, les éleveurs inscrivant toujours plus d’animaux, par sûreté. Deux nouveaux élevages du Loir-et-Cher ont par ailleurs répondu à l’appel. « Ce type de concours nous permet de connaître la vraie valeur de nos animaux, en les mesurant à d’autres, considère Yoann. On voit les éleveurs qui ont fait progresser leurs animaux, on essaie de voir comment ils sont arrivés à ce résultat, on discute, pour finalement progresser nous-mêmes. »

UNE GRANDE CHAMPIONNE SUR LE PODIUM

Samedi 20 novembre de 9h30 à 16 h, le concours débutera par les catégories les plus jeunes, pour aller jusqu’aux plus âgées : les génisses de moins de 6 mois, de 6-9 mois, 9-15 mois, de 15-18 mois, de 18-24 mois, puis les vaches en première lactation, 2e lactation, 3e lactation et plus.

 

Comme les éditions précédentes, « on élira une championne génisse 6-24 mois, une championne génisse espoir parmi les vaches en 1ère lactation, une championne jeune vache parmi les vaches en 2e lactation, et une championne adulte parmi les vaches en 3e lactation et plus, précise Yoann Champion. Parmi ces quatre gagnantes, on choisira en n la grande championne. »

 

Ensuite, place aux plus jeunes générations avec le concours de présentation des jeunes éleveurs, de 25 ans au plus. « Là on juge, non pas les animaux, mais les présentateurs, la façon dont ils mènent leurs vaches et les font marcher », rappelle Yoann. Pour le plaisir également du public, novices et professionnels confondus.

 

Rendez-vous, le 19 novembre à 18 h, Hall A petit ring

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« L’aventure du vivant » à Loches
 En partenariat avec l’Anefa notamment, le camion de L’aventure du vivant a fait une halte à Loches cette semaine, pour assurer la promotion des métie
Stéphane Linou et Marc Fesneau évoquent l’enjeu local de la « résilience alimentaire »
De nombreux élus ont participé le 22 septembre à une conférence-débat consacrée à la résilience alimentaire des territoires, liée à la sécurité intéri
Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
Publicité