Aller au contenu principal

Corentin Deslis : une installation sous le signe de l’adaptation

Dimensionnement du projet, crise de Covid, augmentation de l’aliment, fluctuation de la demande en restauration collective, restrictions liées à la grippe aviaire… Corentin Deslis a dû faire preuve d’adaptation pour mettre sur les rails son activité de poules pondeuses.

Au moment de s’installer, Corentin Deslis a choisi l’élevage de poules pondeuses, après notamment une expérience comme responsable d’élevage dans une exploitation en vaches allaitantes, volailles de chair et poules pondeuses en vente directe. « J’avais découvert la vente directe lors de mon stage de CS volailles chez Guillaume Piochon à Neuvy-le-Roi, et m’étais dit : c’est ça que je veux faire », se souvient le gérant d’Ô délice fermiers. C’est à Monthodon, dont il est originaire, qu’il achète avec sa conjointe un corps de ferme avec 3 hectares de terres en 2018. « Au départ, mon projet consistait à élever des poulets de chair, avec une tuerie normée, complété d’un petit atelier de poules pondeuses. Mais la banque a refusé le projet, trop important financièrement. Donc j’ai monté seulement l’activité poules pondeuses, mais avec 1 000 animaux, au lieu de 500 prévus initialement. » Corentin Deslis a investi au total 130 000 euros.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Comment prévenir et guérir les diarrhées du veau ?

Les diarrhées sont courantes chez les veaux et ont des origines diverses. Quelques conseils pour les prévenir et les guérir.

Lancement d’un groupe d’évaluation pour la loi Egalim en restauration collective

Un groupe de travail a été lancé pour évaluer l’application de la loi Egalim en restauration collective dans

Soigner la phase lactée, déterminante pour la carrière laitière des animaux

 Le plan lacté ne doit pas être piloté au hasard pour assurer une bonne productivité des animaux plus tard.

Gérer l’immunité des veaux pour une bonne productivité

 Les deux premiers mois de vie du veau sont déterminants pour sa future carrière laitière.

Chenonceaux aspire à voler de ses propres ailes

En assemblée générale le 21 mars, les adhérents de l’ODG touraine-chenonceaux ont acté le fait de travailler cette année pour évoluer d’un statut d

Alice Courçon : un esprit sain dans un corps sain !

Avant de reprendre une exploitation caprine, Alice Courçon a choisi de travailler dans différentes fermes, puis de réaliser un stage de parrainage

Publicité