Aller au contenu principal

Dépérissement du vignoble
Esca : avancées à petits pas

Au Sival, le colloque Euroviti 2020 consacré au dépérissement du vignoble a présenté les avancées scientifiques des recherches publiques et privées.

En proxidétection, les algorithmes apprennent à différencier une feuille malade d’une feuille saine.

Si le traitement miracle du dépérissement des ceps de vigne n’est pas à l’ordre du jour, le plan national de lutte progresse doucement, coordonnant la recherche et émettant au fur et à mesure des avancées des préconisations. Une stratégie globale de protection a été mise sur pied. Le projet Advantage (1) propose aux acteurs de terrain, vignerons, techniciens en charge de la viticulture et de son accompagnement, de combiner des outils d’aide à la décision (OAD) et des produits de protection aux modes d’action complémentaires.

 

L’intelligence artificielle à la rescousse

Parmi les OAD, la détection précoce des symptômes par proxidétection (sur tracteur) ou télédétection (drones, satellites) ouvre une piste. Les chercheurs ont recours aux méthodes d’apprentissage profond de l’intelligence artificielle.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Après le gel : la FAV reçoit les parlementaires
Un sénateur, un conseiller départemental et un député ont répondu à l’invitation de la fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire
« Les retours des clients, c’est une vraie récompense »
Julie Maréchaux s’est lancée depuis deux ans dans la transformation et la vente directe des céréales de son mari et d’autres produits de la fe
Patate douce : le tubercule qui monte, qui monte !
Quand un horticulteur chinonais saisit à la volée l’ascension fulgurante de la patate douce.
Asperges : des cours soutenus mais une saison raccourcie
La production d’asperges de Touraine atteint son pic dans un contexte de marché favorable.
Raisins : le potentiel incertain des bourgeons secondaires
Réputés peu ou pas fructifères, les bourgeons secondaires vont recevoir le signal du débourrement, une fois le stress du gel partiellement est
Gel : des producteurs meurtris mais pas abattus
Vignes et vergers stressés par dix jours de gel se remettent lentement.
Publicité