Aller au contenu principal

Vinification
Extraction : connaître le processus afin de l’optimiser

Anthocyanes, acides, sucres, tanins, polyphénols… autant de composants à extraire des raisins. Au-delà de l’état d’origine de la baie, c’est du savoir-faire du vinificateur que dépendra la qualité du vin.

Le rendez-vous technique de l’appellation chinon s’est cantonné à une réunion au Cube de Panzoult le 2 septembre. Une rencontre de pré-vendanges consacrée au cheminement de la matière première, de son entrée au chai jusqu’à sa sortie quelques semaines plus tard.

 

Lors de la table ronde « du raisin au marc » nourrie par l’exposé de Paul Godart de Beaufort (chambre d’agriculture de Gironde), il ressort l’importance de chaque étape du protocole d’extraction. Le travail du vinificateur se résume à transformer en bon vin les composants intéressants de la baie de raisin. Plus simple à dire qu’à faire. Funicule, mésocarpe, épicarpe, style, pédicelle… pas moins de dix noms nomment l’anatomie d’une baie. « Un fruit qui n’est pas naturellement destiné à produire le vin », rappelle le responsable de l’expérimentation pratique à l’OEnocentre Bordeaux, pour qui le vin est un pur produit du génie humain.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Chenonceaux aspire à voler de ses propres ailes

En assemblée générale le 21 mars, les adhérents de l’ODG touraine-chenonceaux ont acté le fait de travailler cette année pour évoluer d’un statut d

Comprendre la puissance du sol

 « Ce qu’on sait sur le sol, c’est qu’on ne sait pas grand-chose ! », lançait Konrad Schreiber, lors d’une formation en agronom

Plus besoin de tire-bouchon pour boire du vin !

Vignerons à Benais, Vincent et Guillaume Delanoue proposent désormais une partie de leur production conditionnée en canettes, pour aller chercher u

Que sait-on aujourd’hui de la flavescence dorée ?

 Dispersion de la maladie, sensibilité en fonction des cépages, phénomènes de rétablissement : état des lieux sur les connaissances actue

La méthode de plantation en potets travaillés fait ses preuves

Une visite forestière a été organisée à l’issue de l’assemblée générale du Cetef de Touraine.

La longévité d’une parcelle débute par une implantation réussie

Face à l’évolution du climat, les chercheurs planchent sur différents leviers pour améliorer l’adaptation de la vigne.

Publicité