Aller au contenu principal

EMPLOI/
Fortes chaleurs : préserver au mieux la santé des salariés

Les salariés agricoles sont particulièrement exposés aux vagues de chaleur. Pour que le travail puisse se dérouler dans de bonnes conditions, l’employeur doit prendre certaines mesures.

Assurer la sécurité, protéger la santé physique et mentale de ses salariés sont des devoirs de l’employeur. Il doit procéder à l’évaluation des risques, les retranscrire dans le document unique d’évaluation des risques (DUER) et mettre en place des mesures de prévention appropriées. En ce qui concerne la chaleur, c’est à lui de recommander aux salariés de porter des casquettes, d’utiliser de la crème solaire ou des lunettes de soleil... Il devra adapter ces directives selon l’évolution des conditions climatiques, et notamment si le territoire passe en phase de vigilance canicule rouge.

Une réévaluation quotidienne des risques sera alors nécessaire pour chacun des salariés exposés afin d’adapter au mieux l’organisation du travail afin que celui-ci puisse néanmoins se poursuivre sereinement. Si les risques sont trop importants, l’employeur doit faire cesser le travail. Le système de récupération des heures perdues pour cause d’intempérie ou bien le dispositif d’activité partielle pourront alors être mobilisés sous les conditions qui leur sont propres.

CHANGER L’ORGANISATION DU TRAVAIL

L’employeur doit autant que possible anticiper les vagues de chaleur en prévoyant les mesures appropriées pour prévenir les risques liés aux températures excessives, avec l’aide des représentants du personnel s’il y a lieu, et le service de prévention et de santé au travail. Les mesures de prévention des risques liés à la chaleur doivent être rappelées régulièrement. Tout comportement, situation anormale ou dangereuse doit être signalé le plus rapidement possible à l’employeur. Une fois les températures élevées présentes, Les mesures de prévention des risques liés à la chaleur doivent être rappelées régulièrement par l’employeur. 

Tout comportement, situation anormale ou dangereuse doit être signalé le plus rapidement possible à l’employeur. Une fois les températures élevées présentes, l’employeur doit privilégier les heures les moins chaudes pour le travail et limiter le travail physique. Certaines tâches peuvent éventuellement être reportées, les horaires modifiés, le nombre de pauses augmenté. De l’eau potable tempérée pourra être mise à disposition en quantité suffisante. Le travail en équipe doit être privilégié. La communication avec les salariés est essentielle. Une réflexion peut également être engagée pour favoriser l’utilisation des moyens d’aide à la manutention, choisir des équipements de protection individuelle (EPI) adaptés.

DES CONTRÔLES ACCRUS

Le plan « Vagues de chaleurs » du gouvernement prévoit le renforcement des contrôles de l’inspection du travail. Le secteur agricole faisant partie des activités exposant les salariés au risque de chaleur, une attention particulière lui est portée. Les contrôles pourront donner lieu à un rappel des obligations de l’employeur, ainsi qu’à une éventuelle mise en demeure préalable à procès-verbal. Les jeunes de moins de 18 ans n’ont pas le droit de participer aux travaux les exposant à des températures extrêmes susceptibles de nuire à leur santé. L’inspection du travail sera particulièrement vigilante.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

UN PROJET DIMENSIONNÉ COLLECTIVEMENT

Les adhérents du GDA Sud-ouest Loire ont eu l’occasion de visiter l’unité de méthanisation SAS Méthaconnect, mise en place par quatre associés au L

ACQUÉRIR UN ROBOT NETTOYEUR À PLUSIEURS

A cheval sur les départements de l’Indre et du Cher, le GIE Boischaut Energie met à disposition de ses adhérents un robot spécialement pensé pour n

La Ferme des Bertrand ou la vraie vie des paysans

Le réalisateur Gilles Perret a suivi la vie de ses voisins fermiers.

Comprendre la puissance du sol

 « Ce qu’on sait sur le sol, c’est qu’on ne sait pas grand-chose ! », lançait Konrad Schreiber, lors d’une formation en agronom

Le b.a.-ba des règles de droit du travail applicables

A l’occasion d’une journée organisée par la FRCuma, les règles de droit du travail à respecter par les Cuma employant des salariés ont été rappelée

EducavErt : une nouvelle identité pour les lycées agricoles dE chambray Et amboisE

Les lycées agricoles de Chambray-lès-Tours et Amboise renforcent leur synergie et leur identité commune.

Publicité