Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Lobby anti-glyphosate
Glypho : enfin la vérité, les tests sont bidons

La FNSEA 37 et la FDSEA 36 ont poursuivi leur enquête sur les tests glyphosate. Le 10 mars, elles ont restitué les résultats de leur enquête à Châteauroux et ont apporté les preuves comme quoi le test utilisé par les opposants au glyphosate était une supercherie organisée à l’échelle européenne. Interrogée par la NR de l’Indre, la responsable locale de ce collectif confirme.

La rigueur de l’enquête menée par les agriculteurs avec le soutien d’experts scientifiques, a convaincu les journalistes berrichons qu’ils avaient une véritable information : les tests de pisseurs ne sont pas sérieux.

Les agriculteurs, viticulteurs et arboriculteurs, utilisateurs raisonnés du glyphosate ne veulent pas se résigner à ce que ce désherbant inoffensif comme le déclare l’Anses, soit sacrifié par suite d’une campagne de cabale menée par des opposants idéologiques, un groupuscule, les « faucheurs volontaires ». Les tests des « pisseurs involontaires » sont une manipulation. Chacun en a l’intime conviction. Les éléments de compréhension issus de la conférence du 27 février, l’enquête complémentaire des toxicologues, avaient permis, dans l’édition de Terre de Touraine du 6 mars, de mettre à nu la tromperie des pisseurs avec des preuves concrètes.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Un plan conséquent de soutien à l’économie
L’état et la région Centre Val de Loire se sont accordés pour mettre sur pied un plan de survie des entreprises fondé dans un premier temps su
Covid-19 : les filières tiennent mais grincent
Hissées sur le piédestal de la République, les filières agro-alimentaires remplissent du mieux qu’elles peuvent leur mission : fournir les ass
Horticulture-pépinière : un printemps au goût amer
Le coronavirus déstabilise beaucoup de secteurs économiques.
Filière vin : un printemps de menaces majeures
Avec 1,3 milliard de chiffre d’affaires annuel, ses 3 700 opérateurs, des dizaines de coopératives et 340 négociants, la filière viticole est
Que faire quand le Covid-19 est là ?
Dès la fin de semaine dernière, des employeurs ont signifié la présence de cas de salariés atteints par le Covid-19.
Publicité