Aller au contenu principal

Histoire syndicale : il y a 30 ans, des responsables mis en examen

A l’automne 1991, aux prémices de la crise ESB, des militants de l’UDSEA et du CDJA 37 interceptaient un camion de viande d’origine incertaine.

A l’occasion de la procédure judiciaire engagée à l’encontre des responsables syndicaux, l’opinion publique s’était mobilisée derrière la profession.

Jean-Claude Galland et Eric Moreau (CDJA), Annick Berthommier et Serge Estève (UDSEA 37) et Christian Louault (syndicat ovin) à la sortie du tribunal en novembre 1991.

En 1991, la première crise de la vache folle (ESB, l’encéphalopathie spongiforme bovine) couve depuis deux ans, notamment en ovin. Elle démarre dans les médias grand public avec la découverte des premiers cas sur des vaches en France. En réaction, les éleveurs français affectés par la baisse des cours demandent un strict contrôle de la viande.

 

L’UDSEA (FNSEA 37) et le CDJA (JA 37) décident de surveiller les camions en transit en Touraine. Mais les chauffeurs se passent l’information via la CB, sortent de l’A10 et empruntent la nationale pour contourner le péage de Sorigny, à l’exception d’un chauffeur hollandais non francophone. A 3 h du matin, son camion est inspecté par les syndicalistes qui découvrent plusieurs tonnes de viandes d’origine incertaine. La DSV (Direction des services vétérinaires, actuelle DDPP) est appelée et, après analyse, déclare la viande impropre à la consommation. Elle sera détruite.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité