Aller au contenu principal

Horticulture-pépinière : un printemps au goût amer

Le coronavirus déstabilise beaucoup de secteurs économiques. Si l’en est un qui est frappé dans sa période annuelle de pleine activité, c’est celui de l’horticulture et des pépinières. Témoignages de professionnels du département.  

Qu’ils vendent des plantes d’ornement, annuelles ou non, des plants potagers, des arbres et arbustes, les horticulteurs et pépiniéristes sont très pénalisés par l’arrêt d’activité entraîné par la crise du Covid-19. En plein pic d’activité, c’est une perte économique énorme et le moral est en berne. Certains agriculteurs d’Indre-et-Loire racontent comment ils gèrent la situation et leurs craintes pour l’avenir.

 

ANTHONY LOZADA, PÉPINIÉRISTE À FONDETTES

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
L’algue bleue valorise la chaleur du méthaniseur
Elisabeth et Erwan Couëtoux ont embarqué dans la production de spiruline en 2021.
Un engagement pour dynamiser l’activité locale
À Neuvy-le-Roi, une poignée de bénévoles se sont fédérés pour permettre au comité des fêtes de reprendre vie. Parmi eux, un agriculteur.
Publicité