Aller au contenu principal

Insémination animale : « Pouvoir intervenir au bon moment, selon mon jugement »

Encore peu démocratisée, l’insémination par l’éleveur (IPE) apporte une plus-value au travail de l’agriculteur. Une formation et beaucoup de pratique sont indispensables à sa réussite.

Réaliser une insémination animale soi-même est une intervention que peu d’éleveurs pratiquent. L’acte en lui-même peut en effet rebuter et requiert certaines connaissances anatomiques de l’animal.

 

François Dumont, éleveur à Saint Christophe-en-Boucherie (36), insémine ses vaches depuis 2013 ; une orientation choisie avant tout pour optimiser son système d’élevage. « Dans un premier temps, j’avais la volonté d’apprendre à fouiller pour pouvoir détecter les anomalies. Mais je souhaitais aussi avoir une meilleure maîtrise de la reproduction de mes animaux pour avoir une liberté d’action et pouvoir intervenir au bon moment, selon mon jugement. Autre élément important, l’IPE permet d’avoir une meilleure maitrise du risque sanitaire, en limitant l’intrusion de personnes sur l’exploitation », indique-t-il. Il a ainsi suivi une formation proposée par la coopérative Evolution.

 

Pratiquer souvent

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La responsabilité sociétale des entreprises, enjeu de demain pour la laiterie

Pour son assemblée générale, la laiterie de Verneuil a souhaité sensibiliser ses adhérents et partenaires à la nécessité de prendre dès maintenant

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Des éleveurs bovins décontenancés

Sortir les animaux, les rentrer lorsque la portance devient vraiment insuffisante, les sortir à nouveau, faucher en faisant une croix sur la qualit

Quand la géobiologie rectifie le tir

A Montreuil-en-Touraine, l’élevage bovin lait de la famille Daguet a fait les frais de déséquilibres géobiologiques à plusieurs reprises.

Comment reconnaître la diarrhée virale bovine ?

La BVD se transmet très facilement une fois qu’un animal est infecté dans le troupeau.

Un salon révélateur des enjeux actuels

Le 14 mai s’est tenu le rendez-vous Tech&bio à Fondettes, avec la visite de la ministre déléguée à l’agriculture.

Publicité