Aller au contenu principal

La consommation de vin à l’étude

A l’initiative de JA 37, une réunion spéciale jeunes viticulteurs s’est tenue le 3 novembre en visioconférence. Retour sur les principales interventions de la soirée.

Destinée aux jeunes adhérents d’Indre-et- Loire et du Loir-et- Cher, ce rendez-vous au format innovant a rassemblé une vingtaines de participants. En préambule, une intervention de Maud Roy, conseillère productions végétales et innovation chez JA, a permis de faire le point sur les mesures de crise mises en place dans la filière viticole. Des propos complétés par Samuel Masse, vigneron dans l’Hérault et responsable viticulture national du syndicat. L’association de gestion AS Cefiga 37 a ensuite rappelé l’importance de tenir un budget de trésorerie, afin de mesurer l’évolution mensuelle de la situation bancaire sur une année entière, et d’être vigilant notamment sur son besoin en fonds de roulement. Pour accompagner les exploitants dans cette démarche, la FNSEA CVL et AS mettent à disposition un outil Excel pour élaborer facilement ce budget de trésorerie, ainsi qu’un tutoriel expliquant pas à pas les différentes étapes.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La situation semble sous contrôle pour l'instant

Au vu du printemps exceptionnellement pluvieux, les viticulteurs redoutaient l’explosion de maladies fongiques, notamment du mildiou, surtout après

De la technique pour contrer les aléas météo

Pas moins de 350 adhérents de Centre Ouest Céréales ont visité la plateforme d’essais conduite par la coopérative, le 30 mai.

Gestion des adventices : multiplier les leviers pour plus d’efficacité

Impliqué dès le départ dans la co-conception des systèmes de culture mis en place sur la plateforme Syppre Berry, Matthieu Jeanneau fait également

Explications sur la dérogation cas de force majeure

La reconnaissance du cas de force majeure pour les cultures de début de printemps va permettre que toutes les parcelles soient primables, mêmes cel

Comment déclarer les accidents de culture ?

Les accidents de cultures de plus de 10 ares doivent être signalés.

Des éleveurs bovins décontenancés

Sortir les animaux, les rentrer lorsque la portance devient vraiment insuffisante, les sortir à nouveau, faucher en faisant une croix sur la qualit

Publicité