Aller au contenu principal

La robotique, remplaçante des tracteurs standards

  Considérés par beaucoup comme l’avenir de l’agriculture, les automates arrivent timidement dans les cours de ferme. Presque tous les constructeurs de machinisme s’intéressent à ce marché qui ne cesse de croître. Détails techniques d’un modèle en démonstration à Nouzilly la semaine passée.

L’une des curiosités de la journée grandes cultures organisée par la Chambre d’agriculture et l’Inrae la semaine dernière était la démonstration d’un robot. Le Farmdroïd FD 20 est un automate qui sème et qui désherbe mécaniquement. D’une largeur maximale de 3 mètres, ce robot entièrement autonome fonctionne grâce à l’énergie solaire captée par les quatre panneaux qui l’équipent. S’y ajoutent deux batteries au lithium pour pouvoir travailler de nuit. Le constructeur revendique ainsi une autonomie de 24 h. Atout non négligeable, son faible poids. Disposant de trois roues, dont une directrice, il limite considérablement le tassement des sols comparé à un tracteur classique. Imaginé par deux fils d’agriculteur danois, le Farmdroïd FD20 a été conçu avant tout pour les exploitations qui produisent de la betterave.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité