Aller au contenu principal

Le tour de l'actualité
A la Une de Terre de Touraine du 30 octobre 2020

Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en allant sur "mes revues" en haut à droite de l'écran d'accueil.  En cas d'oubli du code d'accès, appelez notre service abonnement au 02.47.28.30.02.

Quelle architecture verte pour la prochaine PAC ? Fruit de la négociation ministérielle des 27, l’accord sur la future PAC doit désormais passer sous les fourches caudines du parlement européen. Les éco-régimes seront obligatoires pour tous, mais où l’UE mettra-t-elle finalement le curseur du verdissement? P 3

 

MARCHÉS VITICOLES Un plan de stockage tardif P 6 Quarante millions d’euros vont être consacrés à repousser la mise sur le marché de vins français. Une mesure exceptionnelle qui vient compléter celle de la distillation déjà en vigueur.

 

CONGRÈS JEUNES AGRICULTEURS Installation et renouvellement des générations vont de paire P 2 Retour aux fondamentaux pour les jeunes agriculteurs. Les adhérents JA qui ont tenu leur congrès en Loire-Atlantique les 27, 28 et 29 octobre, ont choisi l’installation et le renouvellement des générations comme thème prioritaire de leurs débats.

 

HORTICULTURE Après le fond, le rebond p 5 Les contraintes liées à la pandémie ont bouleversé la campagne des fleurs et plantes de printemps. Mais la filière veut se saisir de l’engouement manifesté par les Français pour le végétal.

 

NUISANCES Zéro pointé pour les travaux de l’A10 p 4 Depuis maintenant un an, les agriculteurs riverains des travaux engagés pour l’élargissement de l’A10 vivent un calvaire quotidien.

 

ENVIRONNEMENT Signature des premiers crédits carbone p 11 Fin 2019, la Commission européenne donnait son feu vert au régime d’aide proposé par la France pour le paiement de services environnementaux aux agriculteurs. Aujourd’hui, les initiatives se multiplient pour restituer de la valeur à ceux qui façonnent le paysage et réduisent les émissions de carbone.

 

TAXES FONCIERES Un dégrèvement de 30% obtenu p 12 Avec les excès d’eau puis la sécheresse, les rendements 2020 sont médiocres à catastrophiques. La FNSEA 37 a demandé un dégrèvement massif de la taxe foncière. Le taux retenu par l’administration est de 30 %.

 

AGRICULTURE URBAINE Les Jardins Perchés parient sur l’hydroponie p 24 Un jeune maraîcher épaulé par Tours-Fondettes Agrocampus a pris possession de son jardin perché surplombant les quartiers nord de Tours.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La Chariotte fait revivre le coeur de Bueil
A Bueil-en-Touraine, une épicerie-bar coopérative a vu le jour voilà un an, à l’initiative d’un collectif d’habitants.
Enseignement agricole : rentrée sereine, effectifs en hausse !
Les écoles « vertes » ont le sourire, la plupart ont ouvert leur établissement avec un effectif en hausse.
L’Aspa : une allocation pour s’assurer un minimum vieillesse
L’allocation de solidarité aux personnes âgées assure un minimum de ressources aux retraités à faible revenus.
Prise en charge de cotisations possible suite au gel
Les arboriculteurs et viticulteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander l’accès à la prise en charge de cotisations sociales suite au gel.
Fête départementale : les JA 37 jouent collectif à Braslou
Après bien des atermoiements liés au contexte actuel, les adhérents de JA 37 ont réussi leur pari : offrir une journée de détente au grand pub
Projets alimentaires territoriaux en Touraine : c’est du concret !
On entend de plus en plus parler des projets alimentaires territoriaux, mais que vont-ils apporter, aux agriculteurs notamment ?
Publicité