Aller au contenu principal

L’agriculture de conservation à la mode lémanique

L’agriculture de conservation des sols reste peu développée en France où à peine 5 % des sols bénéficient de ce mode de conduite durable à tous points de vue. Autour de nous, le concept d’une couverture permanente des sols agricoles fait des émules depuis longtemps. Exemple au bord du lac Léman.

Nicolas Courtois avec des membres du réseau Base sur la ferme du lycée agricole sarthois de Rouillon.

En Suisse voisine, AgriGenève, l’équivalent d’une chambre d’agriculture, dispose de dix années de pratiques en agriculture de conservation des sols (AC) et de 30 ans de recul sur les SIE. Intervenant régulièrement en France sur l’initiative du réseau Base, l’agronome Nicolas Courtois rappelle en préambule les trois piliers bien connus de l’AC visant à améliorer la fertilité en supprimant le labour :

- la suppression du labour et la réduction-suppression du travail vertical du terrain ;

- la couverture permanente ;

- l’allongement et la diversification des rotations.

Et son approche débute d’ailleurs par ce troisième pilier : « il faut d’abord penser la rotation, puis couvrir et peut-être après, on fera du semis direct », l’étape scalpeurs étant souvent un préalable au SD intégral.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des visites de parcelles rassurantes
C’est à Saint-Ouen-les-Vignes notamment que les membres des GDA Nord Touraine se sont réunis la semaine dernière pour un tour de plaine.
GDA : conforter ses choix par l’échange
Ils sont une quinzaine autour de la grande table installée sous le hangar d’Alain Baron à Orbigny.
La populiculture se réinvente pour redorer son image
A l’heure du bilan du projet « Du peuplier pour l’avenir », le CRPF s’attelle à diffuser les bonnes pratiques de la populiculture, pour dévelo
Suite aux aléas, des cultures "sur le fil"
Avec le gel et le stress hydrique du début de printemps, les cultures d’hiver ont été mises à l’épreuve.
Viticulture : ultimes réglages du pulvé avant les premiers traitements
Baptiste Desbourdes vient d’effectuer son premier traitement fongicide.
Couverts : « Aujourd’hui, je sais tous les avantages que ça apporte derrière »
Jean-François Varvou, en TCS et semis direct, a appris à apprivoiser les couverts d’intercultures.
Publicité