Aller au contenu principal

Dégâts de gibier
Le barème d’indemnisation des céréales à pailles est fixé

Le montant des dédommagements liés aux dégâts de gibier dans les cultures inclut désormais une tarification pour le méteil.

Les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) se sont réunis le 28 octobre pour fixer les prix d’indemnisation des dégâts de gibier sur les cultures de céréales, d’oléagineux, de protéagineux et des pertes de récolte sur prairie. En tenant compte du marché et des prix pratiqués avec les négociants, les prix pour les indemnisations des dégâts de gibiers sont désormais fixés pour l’année 2019 (cf. tableau).

 

Pour rappel, les cultures sous contrat peuvent être indemnisées aux prix réels de vente, sous réserve de fournir les justificatifs demandés. En ce qui concerne les cultures certifiées biologiques, le prix d’indemnisation du barème est majoré de 50 %. Cependant, si le réclamant peut fournir une facture, le montant d’indemnisation sera basé sur le prix réel de vente.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Les Olympiades des métiers, de futurs pros en compétition
Donner la possibilité aux jeunes étudiants ou apprentis de mesurer leurs compétences et leurs savoir-faire en aménagements paysagers et en maintenance
DES BÂCHES POUR VALORISER LES GAZ ÉMIS PAR LES FOSSES À LISIER
La SCEA de Neuville, exploitation porcine à Cluis (36) s’est dotée en 2016 d’un système innovant permettant aux associés de collecter le biogaz émanan
UNE STABULATION CONÇUE POUR ACCUEILLIR DES ROBOTS
La SCEA Saint-Hubert a conçu sa nouvelle stabulation en y intégrant des robots, pour gagner en souplesse de travail.
Herbe et Fourrages souffle ses dix bougies
A l’occasion de la journée bilan du cinquième programme Herbe et Fourrages dans l’Indre, le réseau a fêté ses dix ans.
Dix ans après, qu’est devenue la première ferme pilote ?
Michel Paillet, éleveur bovin allaitant à Saint-Maur dans le Cher, est venu à Ceaulmont partager son expérience de ferme pilote des premiers programme
LITIÈRE COMPOSTÉE, UNE ALTERNATIVE À LA PAILLE DE CÉRÉALES
A Pérassay, dans l’Indre,  Enguerran Auclair a repensé son système de litière afin de s’affranchir de la paille de céréales.
Publicité