Aller au contenu principal

Climat
Le pouvoir réfléchissant des prairies à l’étude

Mieux appréhender l’effet de ses pratiques sur la part de rayons solaires réfléchie par ses prairies peut contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. C’est l’objet d’une étude en cours, dont les résultats sont attendus dans trois ans.

Grâce à ses multiples capteurs, orientés à la fois vers le haut et vers le bas, l’albédomètre enregistre la différence entre le rayonnement qui descend du ciel et celui qui est réfléchi par la prairie.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre et le stockage de carbone par les prairies sont deux leviers d’action bien connus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais qu’en est-il de l’effet albédo, c’est-à-dire de la part des rayons solaires réfléchie par la terre ? Ce phénomène physique peut-il potentiellement être utilisé pour atténuer le changement climatique ? Cette question fait actuellement l’objet d’une étude, Albédo prairie.

 

Conduite par l’Institut de l’élevage (Idele) et le Cesbio (Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère), elle se déploie sur sept sites expérimentaux, dont celui du Ciirpo au Mourier (87). Elle va s’attacher, pendant trois ans (2020-2023), à mesurer l’effet de l’impact d’atténuation du changement climatique de l’albédo, en complément du stockage du carbone par les prairies.

 

DE 17 À 28 % DE RAYONNEMENT RENVOYÉ

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Du lait blanc à l’algue bleue
Eleveurs et énergiculteurs, les associés du Gaec de Bré ont mis en route cet été une unité de production aquacole haut de gamme.
Influenza aviaire hautement pathogène : la France élève à nouveau le risque
A ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire.
Témoignage bovin allaitant : cap sur un système vertueux
Eleveur de limousines à Courcelles-de-Touraine, Jonathan Besnard fait évoluer son exploitation petit à petit.
Point moisson des sorghos
Echos de récolte
Le parage parfois négligé, pourtant souvent recommandé
Le parage est un soin qui permet de rétablir les aplombs des animaux.
Oleoappro : la filière colza a de l’avenir
Pour les éleveurs, se fournir en alimentation animale de qualité n’est pas toujours simple.
Publicité