Aller au contenu principal

congrès de la FNSEA
Le rôle majeur des corps intermédiaires

A l’heure du bilan des élections chambres d’agriculture, dans un contexte de forte contestation des corps intermédiaires, le réseau FNSEA se penche pendant son congrès sur l’organisation professionnelle de demain.


En congrès à Nancy de mardi à jeudi, le réseau FNSEA s’est félicité de la confiance renouvelée au syndicalisme majoritaire par les agriculteurs en janvier dernier. Confiance également affichée en Centre-Val de Loire. Mais les plus de 800 délégués de toute la France, dont 40 de notre région, ont tenu à regarder la réalité en face. Certes les résultats sont bons, mais ne doivent pas masquer une baisse de la participation qui est importante.
Lors des débats à Nancy, la région Centre-Val de Loire, particulièrement en pointe sur ces questions du mode de défense professionnelle de demain, a largement contribué. Dominique Malagu est intervenu pour présenter les travaux engagés dans la région. S’organiser différemment pour être plus disponibles, à l’écoute, en accompagnant les agriculteurs, mieux accueillir et guider les nouveaux entrants dans le métier, assurer une meilleure représentation des agriculteurs dans les communautés de communes… 
Tous ces chantiers sont aujourd’hui ouverts en Centre-Val de Loire, avec des objectifs totalement repris au plan national : renforcer la proximité avec les agriculteurs, leur offrir des services plus performants et renforcer le leadership syndical… Alors que Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, lançait « dès demain, au travail pour encore mieux accompagner les agriculteurs », les responsables du Centre-Val de Loire ont répondu avec le sourire « c’est déjà démarré chez nous ! »
Le réseau FNSEA a réaffirmé son attachement à un syndicalisme qui rassemble, qui réunit l’ensemble des agriculteurs quels que soient les zones, les productions, les types d’exploitations ou les systèmes. 
Un vaste et ambitieux chantier pour un réseau syndical de plus de 70 ans, qui veut anticiper l’agriculture et l’alimentation de la planète, avec des femmes et des hommes debout dans les territoire.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La Chariotte fait revivre le coeur de Bueil
A Bueil-en-Touraine, une épicerie-bar coopérative a vu le jour voilà un an, à l’initiative d’un collectif d’habitants.
Enseignement agricole : rentrée sereine, effectifs en hausse !
Les écoles « vertes » ont le sourire, la plupart ont ouvert leur établissement avec un effectif en hausse.
L’Aspa : une allocation pour s’assurer un minimum vieillesse
L’allocation de solidarité aux personnes âgées assure un minimum de ressources aux retraités à faible revenus.
Prise en charge de cotisations possible suite au gel
Les arboriculteurs et viticulteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander l’accès à la prise en charge de cotisations sociales suite au gel.
Fête départementale : les JA 37 jouent collectif à Braslou
Après bien des atermoiements liés au contexte actuel, les adhérents de JA 37 ont réussi leur pari : offrir une journée de détente au grand pub
Projets alimentaires territoriaux en Touraine : c’est du concret !
On entend de plus en plus parler des projets alimentaires territoriaux, mais que vont-ils apporter, aux agriculteurs notamment ?
Publicité