Aller au contenu principal

Le Sima fait la part belle à l’innovation

Le marché de l’agroéquipement se porte bien. Bien que la surface du Sima ait été réduite, il y avait à voir sur tous les stands. Petit bémol : des tarifs d’emplacement prohibitifs et l’émergence de nouveaux constructeurs ont poussé certains acteurs bien connus à ne pas exposer pour cette centième édition.

100 ans après le premier salon de la machine agricole, le Sima n’a rien perdu de sa capacité d’attraction tant du côté des exposants, que des visiteurs.

Le Sima fêtait cette année ses 100 ans d’existence. Cent années à accompagner les mutations du monde agricole. A l’origine salon de la mécanique agricole, il se veut aujourd’hui la vitrine des solutions et des technologies pour l’agriculture. « Salon de toutes les agricultures, il défend l’équilibre entre productivité et durabilité et s’appuie sur des valeurs de partage, de confiance et de responsabilité », précisent les organisateurs dans un communiqué. Mais ce salon international du machinisme agricole a subi une cure d’amaigrissement pour cette édition. En surface déjà, avec l’absence de gros constructeurs comme Deutz-Fahr ou Same. Cette baisse de fréquentation de la part des exposants a entrainé la fermeture de deux halls par rapport à la dernière édition de 2019. Le matériel de traite et d’élevage faisait partie des abonnés absents.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des vignerons formés aux réglages des outils de travail du sol

Une quinzaine de vignerons et salariés viticoles a bénéficié d’une formation pour apprendre à régler de façon optimale les outils de travail du sol

Semis : une mission presque impossible ?

Semer les cultures de printemps constitue cette année un défi dans plusieurs secteurs du département.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

« Ce dispositif sort l’impulsé du champ “agricolo-agricole” »

 Nathalie Flabeau, responsable de l’équipe stratégie-gestiontransmission à la chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire, évoque L’impulseur et se

UN COMBINÉ POUR DES SEMIS PRÉCIS

Le Solitair DT de chez Lemken est un combiné de semis ingénieux.

L’impulseur : un parcours pour accélérer ses projets de développement

Dispositif de formation créé par la chambre de commerce et d’industrie, L’impulseur accompagne les chefs d’entreprise dans leurs projets de dévelop

Publicité