Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elections chambre d'agriculture
Les circuits courts ont de l’avenir

Agricultrice à St Epain, Frédérique Alexandre est l’un des associés d’un Gaec qui a fait de la vente directe son cheval de bataille.

Frédérique Alexandre porte le dossier des circuits courts à la chambre d’agriculture. Un sujet qu’elle connaît bien. De fait, son installation avec son mari Jean-Yves repose sur la vente directe à la ferme. L’exploitation construite sur un flanc du Courtineau à St Epain est axée « élevage », avec un troupeau de blondes d’Aquitaine (40 vaches allaitantes) et une basse-cour. Veaux et vaches engraissés sont proposés en caissettes. La ferme fabrique avec ses céréales et ses protéagineux de l’aliment volailles pour nourrir poulets, pintades, oies et canards et même des lapins abattus sur place. Depuis l’origine, tout est vendu à la ferme dans la foulée de l’abattage hebdomadaire et via trois « la Ruche qui dit Oui ». « Les particuliers aiment venir à la ferme, parfois de loin. Les gens demandent de la transparence et il nous suffit d’expliquer ce que l’on fait. » La ferme est en démarche d’autonomie alimentaire pour le fourrage et le grain, grâce à une rotation blé, orge, sorgho, tournesol, pois, blé dur. Le couple cultive 180 ha dont 50 en prairies. « Je veux saluer l’action Herbe & fourrages conduite par le réseau chambres, qui nous a donné les clefs de la gestion de l’herbe », souligne-t-elle.

Jean- Yves, installé en 1997 sur 150 ha, est d’un naturel discret. Il aime se tenir sur la ferme de Sauve où vivent encore ses parents. Il connaît sur le bout des doigts les potentiels et les fragilités des terrains du plateau de Ste-Maure-de-Touraine. D’où la prudence du Gaec en matière d’investissements. Jean-Yves et Frédérique ont conduit leur exploitation en développement raisonné, avec une partie des équipements utilisée en mécanisation partagée (co-pro ; Cuma), dont toute la chaîne de fenaison. Dernier investissement en date, la construction d’un hangar à foin qui a permis d’agrandir la stabulation bovine pour un mieux-être des bêtes.

Frédérique a rejoint le Gaec en 2002 et s’est de suite engagée dans la vente directe et les réseaux professionnels. Elle apprécie de prendre des responsabilités hors de l’exploitation (MSA - Crédit agricole). Elue à la chambre d’agriculture, l’agricultrice est une ambassadrice convaincue du réseau Bienvenue à la ferme. « C’est un label qui a fait ses preuves, et pour ses usagers c’est un gage de qualité ». Mais l’exploitante exprime aussi son envie de poursuivre l’action circuit court qui s’est étendue vers la restauration scolaire. « La chambre s’est organisée pour regrouper l’offre. C’est assez simple pour les fruits comme les pommes, les yaourts, les œufs ; c’est plus complexe dès qu’il s’agit de viandes et de légumes à éplucher. Les collèges ne sont plus équipés. Localement, nous étudions l’option légumerie. En viande, il reste un travail pour regrouper l’offre mais l’abattoir de Bourgueil est un maillon essentiel de cette stratégie. Il s’agit de concrétiser l’envie des élus de fournir en aliments locaux les collèges et les établissements de retraite qui sont de leur responsabilité. Une tâche complexe pour laquelle nous avons engagé des moyens et la profession, pour sa part, est désormais prête. »

Son autre cheval de bataille, c’est la transmission-installation. « Nous devons susciter des vocations et convaincre les cédants de maintenir des entités viables avec terre et bâtiments pour les jeunes. La chambre d’agriculture, je n’y suis pas pour agiter la bannière d’un syndicat mais pour agir au service de tous. » 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5.40€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
FNSEA + JA confirment leur position majoritaire
Les résultats définitifs sont désormais connus depuis le 8 février au soir.
Vignette
Comprendre les paiements Pac
Les montants définitifs des aides couplées animales sont connus.
Vignette
Les fresques, ces œuvres qui traversent le temps
Les fresques transmettent des messages spirituels ou profanes peints par des artistes médiévaux inspirés par l’Antiquité.
Vignette
L'art du jardin japonais révélé à Maulévrier
Le plus grand jardin japonais d’Europe est planté à deux petites heures de la Touraine.
Vignette
L’arbre : un forestier qui aime les champs
 Des arbres au milieu du blé, une hérésie ? Ça n’a pas toujours été le cas…
Vignette
Agroécologie: et si la France passait à côté de l'essentiel?
Ancien chercheur du Cirad, fils de paysan, Lucien Séguy s’est taillé une solide réputation à force d’observation et d’expérimentation sous tou
Publicité