Aller au contenu principal

Les éleveurs d'ovins sur un nuage

Avec l’arrivée du Ramadan, les cours des agneaux soutenus par les fêtes de Pâques restent fermes. Satisfaction pour le président de l’association Agneau de Touraine.

Oeufs et poules en chocolat ont souvent clôturé un festin pascal lui-même structuré autour du traditionnel gigot d’agneau. Une tradition elle-même calée sur le cycle de la brebis. La réduction de la lumière des journées d’août déclenche l’oestrus de dame moutonne qui met bas au coeur de l’hiver avec pour conséquence un agneau tendre de cent jours… à Pâques. Le cru 2021 se révèle particulièrement favorable à des éleveurs qui ont trop souvent croqué leur pain noir. La demande soutenue (Pâques puis Ramadan) et la rareté de l’offre britannique et néo-zélandaise expliquent en grande partie l’embellie. « C’est le marché international qui guide les cours en France », reconnaît François de Chénerilles.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Transmission : « Le côté humain a été très important »
Certaines cessions d’exploitation, en toute simplicité et bienveillance, donnent de l’espoir pour le renouvellement des générations en agricul
Suivi sanitaire des élevages : l’effort collectif comme mot d’ordre
Lors de leurs assemblées générales, Touraine conseil élevage et le GDS 37 sont revenus sur une année 2020 plutôt positive en matière de perfor
Trouver les moyens de relancer la filière chevreau
En 2020, la crise Covid-19 a complétement déstabilisé le fonctionnement de la filière chevreau à quelques jours de Pâques. D
60 millions d’euros d’aides aux éleveurs bovins viande : un pansement sur une jambe de bois
Le Gouvernement a annoncé le 6 mars le déblocage d’une aide pouvant aller jusqu’à 60 millions d’euros à destination des éleveurs de bovins all
Clôtures : "Avant, à chaque chasse il fallait réparer"
Les associés du Gaec de l’Herbagère ont adapté leurs clôtures électriques aux problématiques de gibier rencontrées dans certaines de leurs par
Insémination animale : « Pouvoir intervenir au bon moment, selon mon jugement »
Encore peu démocratisée, l’insémination par l’éleveur (IPE) apporte une plus-value au travail de l’agriculteur.
Publicité