Aller au contenu principal

Maïs fourrage : un été difficile, mais des rendements meilleurs que prévu

La campagne de maïs fourrage a été marquée par un stress hydrique estival conséquent, notamment en Centre-Val de Loire. Les résultats qualitatifs se sont tout de même montrés corrects par rapport aux prévisions.

Semés entre mi-avril et mimai, les maïs ont bénéficié de bonnes conditions climatiques au démarrage, avec des températures douces puis un mois de juin bien arrosé. Côté gestion des adventices, de favorables au départ, les conditions se sont compliquées avec l’arrivée de la pluie.

 

Une augmentation des dégâts de corvidés (notamment le choucas des tours) a été constatée. « Les besoins de ces oiseaux semblent synchronisés avec les dates de semis », note Michel Moquet, ingénieur d’Arvalis, en charge du dossier fourrages. Du côté des foreurs, la sésamie progresse tandis que la pyrale a été moins présente. Après une floraison en avance de quelques jours et affichant une biomasse correcte et un bon développement, le déficit hydrique estival (mi-juillet à mi-août) a impacté le nombre de grains. Une période chaude en septembre a ensuite fait progresser rapidement le taux de MS.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Préserver le bien-être des laitières en été
En bâtiment, différents aménagements permettent de réguler efficacement le stress thermique des vaches laitières. L’interpro
L’écorce de bois : un complément plus qu’un substitut de la paille
L’hiver dernier, les génisses limousines de Frédéric Jouhannet ont passé l’hiver sur une litière en écorce.
La luzerne fédère céréaliers et éleveurs auvergnats
Les synergies entre céréaliers et éleveurs sont possibles pour créer des partenariats gagnants-gagnants. La preuve par l’exemple.
Réseau Fredon : Homme, végétaux, environnement, une seule santé
Fredon France contribue à la surveillance des végétaux dans une démarche « One health » (« Une seule santé »), c’est-à-dire une vision sanitai
S’adapter, le maître-mot de la laiterie de Verneuil
La conjoncture de l’année 2020, inédite avec son marché complètement bouleversé, a compliqué la tâche de la coopérative du Sud Touraine.
Sainte-Maure-de-Touraine : deux concours et un marché
Impossible pour le Comité des foires de Sainte-Maure-de-Touraine de laisser passer une seconde année blanche sans concours de fromages… et de
Publicité