Aller au contenu principal

Maïs fourrage : un été difficile, mais des rendements meilleurs que prévu

La campagne de maïs fourrage a été marquée par un stress hydrique estival conséquent, notamment en Centre-Val de Loire. Les résultats qualitatifs se sont tout de même montrés corrects par rapport aux prévisions.

Semés entre mi-avril et mimai, les maïs ont bénéficié de bonnes conditions climatiques au démarrage, avec des températures douces puis un mois de juin bien arrosé. Côté gestion des adventices, de favorables au départ, les conditions se sont compliquées avec l’arrivée de la pluie.

 

Une augmentation des dégâts de corvidés (notamment le choucas des tours) a été constatée. « Les besoins de ces oiseaux semblent synchronisés avec les dates de semis », note Michel Moquet, ingénieur d’Arvalis, en charge du dossier fourrages. Du côté des foreurs, la sésamie progresse tandis que la pyrale a été moins présente. Après une floraison en avance de quelques jours et affichant une biomasse correcte et un bon développement, le déficit hydrique estival (mi-juillet à mi-août) a impacté le nombre de grains. Une période chaude en septembre a ensuite fait progresser rapidement le taux de MS.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La responsabilité sociétale des entreprises, enjeu de demain pour la laiterie

Pour son assemblée générale, la laiterie de Verneuil a souhaité sensibiliser ses adhérents et partenaires à la nécessité de prendre dès maintenant

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Des éleveurs bovins décontenancés

Sortir les animaux, les rentrer lorsque la portance devient vraiment insuffisante, les sortir à nouveau, faucher en faisant une croix sur la qualit

Quand la géobiologie rectifie le tir

A Montreuil-en-Touraine, l’élevage bovin lait de la famille Daguet a fait les frais de déséquilibres géobiologiques à plusieurs reprises.

Comment reconnaître la diarrhée virale bovine ?

La BVD se transmet très facilement une fois qu’un animal est infecté dans le troupeau.

Un salon révélateur des enjeux actuels

Le 14 mai s’est tenu le rendez-vous Tech&bio à Fondettes, avec la visite de la ministre déléguée à l’agriculture.

Publicité