Aller au contenu principal

INFO PAC
Penser à intégrer les contraintes de l’Ecorégime dans son assolement

Combien de surfaces en blé, maïs… faut-il pour rentrer dans les points de l’écorégime voie des pratiques ? Les agriculteurs ont été nombreux à se poser des questions la saison dernière. Cette problématique se repose pour 2024, d’autant plus que la dérogation jachère Ukraine ne sera a priori pas reconduite… Voici quelques rappels pour raisonner son assolement. 

Dans le cadre de la nouvelle Pac, la notion d’Ecorégime a posé de nombreuses difficultés cette année. Pour rappel, cette nouveauté remplace le paiement vert dans l’architecture du premier pilier. Elle est basée sur le volontariat, et constitue un engagement annuel. Trois voies d’accès sont possibles, mais ne sont pas cumulables, et deux niveaux de paiements y sont associés (de base et supérieur). C’est la voie des pratiques qui nous intéresse ici. Elle fonctionne sur un système de cumul de points et sur les pratiques réalisées dans toute l’exploitation. Ainsi, seront intégrées les pratiques réalisées sur les terres arables (TA), avec une obligation de diversité des cultures, mais également sur les prairies et pâturages permanents (PP). Concernant ces PP, sera notamment vérifié le maintien du pourcentage de celles non labourées par rapport à celui constaté lors de la campagne précédente.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité