Aller au contenu principal

Pour que les agriculteurs ne manquent pas de bras !

Le gouvernement a clairement identifié l’activité agricole comme prioritaire ! A ce titre, le déplacement des personnels travaillant en exploitation agricole est autorisé. Il faut se munir de du justificatif de déplacement professionnel dûment rempli.

 

Le travail agricole est souvent en plein air, en effectif réduit, sur des sites isolés de tout passage et des zones à forte concentration de population ; les exploitations agricoles sont donc moins exposées. Tous les employeurs agricoles ont été sensibilisés aux gestes barrières, et ont adapté leurs méthodes pour assurer la sécurité de leurs personnels. A titre d’exemple, un horticulteur confiait le 19 mars qu’il avait sorti toutes ces chaînes de rempotage pour mettre ses salariés en extérieur et respecter les distances de sécurité (plus d’un mètre).

 

Où trouver de la main-d’œuvre ?

Nombre d’entreprises agricoles peuvent ou pourraient se retrouver en effectif réduit. Pour pallier les absences de leurs collaborateurs, plusieurs outils et structures sont à leur disposition.

 

Tout d’abord, il est possible de déposer une offre d’emploi auprès de la « Bourse de l’Emploi » de l’Anefa Centre-Val de Loire, sur le site www. lagriculture-recrute.org ou en appelant au 02 38 71 95 53.

 

Ensuite, les groupements d’employeurs sont là pour répondre aux besoins de main-d’œuvre saisonnière. C’est simple et rapide, il suffit de faire sa demande par téléphone. Le Groupement d’employeurs de Touraine est joignable au 02 47 25 21 81 ou à getouraine@ agricvl.fr.

 

Enfin, les services de remplacement agricole sont en mesure d‘intervenir pour remplacer un exploitant accidenté ou malade, mais aussi un salarié. Le Service de Remplacement d’Indre-et-Loire peut être contacté au 02 47 25 21 79 ou à indre-et-loire@servicederemplacement. fr. Autre site disponible, www.mission.wizi. farm. Il s’agit d’une plateforme d’échange dédiée à la réalisation des travaux agricoles.

 

Pour toute question, la FNSEA 37 a mis en place un site internet spécial sur les conséquences et les mesures liées au Covid-19 : www.fnseacvl. com.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« L’aventure du vivant » à Loches
 En partenariat avec l’Anefa notamment, le camion de L’aventure du vivant a fait une halte à Loches cette semaine, pour assurer la promotion des métie
Stéphane Linou et Marc Fesneau évoquent l’enjeu local de la « résilience alimentaire »
De nombreux élus ont participé le 22 septembre à une conférence-débat consacrée à la résilience alimentaire des territoires, liée à la sécurité intéri
Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
AEB INVESTIT LE MARCHÉ AGRICOLE
Les 71 millions d’euros de CA réalisés par l’entreprise AEB sont majoritairement issus du monde du BTP.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Un beau potentiel mais un profil microbiologique délicat
On se dirige vers un millésime hors normes, très prometteur.
Publicité