Aller au contenu principal

Pour que les agriculteurs ne manquent pas de bras !

Le gouvernement a clairement identifié l’activité agricole comme prioritaire ! A ce titre, le déplacement des personnels travaillant en exploitation agricole est autorisé. Il faut se munir de du justificatif de déplacement professionnel dûment rempli.

 

Le travail agricole est souvent en plein air, en effectif réduit, sur des sites isolés de tout passage et des zones à forte concentration de population ; les exploitations agricoles sont donc moins exposées. Tous les employeurs agricoles ont été sensibilisés aux gestes barrières, et ont adapté leurs méthodes pour assurer la sécurité de leurs personnels. A titre d’exemple, un horticulteur confiait le 19 mars qu’il avait sorti toutes ces chaînes de rempotage pour mettre ses salariés en extérieur et respecter les distances de sécurité (plus d’un mètre).

 

Où trouver de la main-d’œuvre ?

Nombre d’entreprises agricoles peuvent ou pourraient se retrouver en effectif réduit. Pour pallier les absences de leurs collaborateurs, plusieurs outils et structures sont à leur disposition.

 

Tout d’abord, il est possible de déposer une offre d’emploi auprès de la « Bourse de l’Emploi » de l’Anefa Centre-Val de Loire, sur le site www. lagriculture-recrute.org ou en appelant au 02 38 71 95 53.

 

Ensuite, les groupements d’employeurs sont là pour répondre aux besoins de main-d’œuvre saisonnière. C’est simple et rapide, il suffit de faire sa demande par téléphone. Le Groupement d’employeurs de Touraine est joignable au 02 47 25 21 81 ou à getouraine@ agricvl.fr.

 

Enfin, les services de remplacement agricole sont en mesure d‘intervenir pour remplacer un exploitant accidenté ou malade, mais aussi un salarié. Le Service de Remplacement d’Indre-et-Loire peut être contacté au 02 47 25 21 79 ou à indre-et-loire@servicederemplacement. fr. Autre site disponible, www.mission.wizi. farm. Il s’agit d’une plateforme d’échange dédiée à la réalisation des travaux agricoles.

 

Pour toute question, la FNSEA 37 a mis en place un site internet spécial sur les conséquences et les mesures liées au Covid-19 : www.fnseacvl. com.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité